A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos rattrapés sur le fil par Amiens

Benrahou est dans tous les bons coups cette saison (Photo Anthony Maurin)
Sainte-Luce a fait un bon match face à Amiens ce soir (Photo Anthony Maurin).

Malgré un bon match, avec un jeu retrouvé, de beaux mouvements et trois buts, les Crocos laissent échapper la victoire face à Amiens, ce soir aux Costières pour le compte de la 8e journée de Ligue 2. 

Il va falloir se remettre à bien finir les matchs : après avoir laissé échapper un point à Grenoble dans les arrêts de jeu la semaine dernière, les Crocos en ont perdu deux ce soir à l’issue d’un match qu’ils ont pourtant globalement dominé et qu’ils menaient 3-1 à un quart d’heure de la fin.

Face à une équipe d’Amiens mal classée et en pleine reconstruction, les Crocos réussissent leur entame en étant présents dans les duels malgré un évident déficit en taille face aux Picards. Comme souvent, c’est Benrahou qui se met le premier en évidence avec un bon coup-franc sorti par Gurtner (3e). 

Les débats s’équilibrent quelque peu, et pour les hommes de Pascal Plancque, en tribunes ce soir pour cause de suspension et remplacé sur le banc par Christophe Raymond, la solution passe par les côtés. Surtout le gauche : Sainte-Luce brille d’abord en s’arrachant bien dans la surface pour obtenir un corner (10e) puis six minutes plus tard avec un bon centre de demi-volée qui trouve la tête de… Benrahou (16e, 1-0). Rendant pourtant vingt bons centimètres à Pavlovic, le milieu nîmois croise sa tête pour inscrire son quatrième but de la saison. 

Quand Benrhaou va, tout va au NO. Mais il n’est pas seul : Fomba écrase la concurrence au milieu et rappelle le poids de son absence la semaine dernière face à Grenoble, et Sainte-Luce continue de faire des étincelles. Sur un centre en retrait de Delpech, à nouveau titularisé au milieu et vaillant au possible, le latéral gauche reprend du droit aux 20 mètres. Fofana contre et trompe son gardien (21e, 2-0). Un but de la tête de Benrahou et un autre du droit de Sainte-Luce, cette soirée est placée sous le signe des raretés. 

Pas sonnés pour deux sous, les Amiénois tentent de revenir dans le match avec une tête de Bandji juste à côté sur coup-franc (23e) puis sur une action du même type il faut une magnifique parade de Bråtveit pour priver Alhponse du but du 2-1. Le gardien norvégien, coupable sur le but de la défaite la semaine dernière, se rattrape bien et rappelle que depuis le début de la saison il a évité largement plus de buts qu'il n’en a coûté. 

Les Picards continuent de pousser, mais les Nîmois, solides derrière, ne cèdent pas. Mieux, Burner est proche du 3-0 après avoir repiqué à l’intérieur et décoché une belle frappe du gauche, juste au-dessus (32e). Impuissants, les hommes de Philippe Hinschberger s’agacent et commettent de vilaines fautes. Pas en réussite en cette première période, ils passent près du pénalty lorsque Bamba s’écroule dans l’angle de la surface. Las, M. Landry lui met un carton jaune pour simulation. Largement supérieurs à leurs adversaires du soir et efficaces, les Crocos sont logiquement devant à la pause. 

Frustrant

Les Amiénois reviennent bien en seconde période, et si les Crocos sont toujours bien en place, Badji touche le poteau de Bråtveit après une action confuse (51e). Amiens pousse et a la possession de la balle. Lusamba prend ses aises au milieu de terrain, et Badji, encore lui, reprend de la tête un bon centre, à côté (58e). Ce sera le dernier avertissement sans frais pour les rouge et blanc : laissé seul au second poteau, Badji reprend un nouveau centre de Bamba de près et réduit l’écart (60e, 2-1). 

Les Nîmois réagissent et Doucouré est proche de marquer son premier but de la saison de près sur un centre de Sainte-Luce, mais Gurtner veille (62e). Les Crocos repartent de l’avant et les débats s’équilibrent à nouveau. C’est le moment pour le staff Nîmois de faire rentrer Koné devant à la place de Doucouré. Bonne pioche : sur une relance catastrophique de la tête de Pavlovic, qui lui met le ballon dans les pieds à l’entrée de la surface, le Sénégalais tire au-dessus (74e) avant, une minute plus tard, de soulager tout un stade (pas pour longtemps). Après un bon travail de Delpech et Benrahou sur le côté droit, Burner centre et Koné marque de la cuisse de près (75e, 3-1).

Les Nîmois sont au-dessus, mais les Picards restent dangereux par moments, comme sur cette frappe de Arokodare bien sortie par le portier Croco (81e). Et, alors que Pascal Plancque et Christophe Raymond décident d’effectuer deux changements défensifs, les Amiénois percent à gauche, Bamba tire sur Bråtveit mais Xantippe a bien suivi et marque (89e, 3-2). 

Les dernières minutes sont tendues, et les Nîmois tiennent tant bien que mal. Mais ils prennent l’eau sous les coups de butoir des Picards. Et finalement, sur une faute litigieuse de Valerio devant les bancs de touche, les Amiénois récupèrent la balle, Akolo décoche une frappe puissante aux vingt mètres, Bråtveit repousse mais Arokodare a bien suivi (90e+5, 3-3). 

Et voilà comment les Nîmois laissent échapper une victoire qui leur tendait les bras. Ce match nul a des airs de défaite pour des Crocos, sixièmes à l’issue de ce match, qui laissent passer une occasion en or de recoller au peloton de tête. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

8e journée de Ligue 2. Stade des Costières. Spectateurs : 2 497. Nîmes Olympique - Amiens Sporting Club : 3-3. (mi-temps : 2–0). Arbitre : M. Landry. Buts pour Nîmes : Benrahou (16e), Sainte-Luce (21e), Koné (75e), Fomba (90e). But pour Amiens : Badji (60e), Xantippe (89e), Arokodare (90e+5). Avertissements à Nîmes : Delpech (65e), Koné (77e), Fomba (90e). Avertissements à Amiens : Xantippe (35e), Bamba (44e), Lomotey (72e).

Nîmes : Bråtveit - Burner, Martinez (cap.), Ueda, Sainte-Luce - Fomba, Benrahou, Ponceau (Valerio, 78e), Eliasson (Ferhat, 78e), Delpech - Doucouré (Koné, 69e). Remplaçants non utilisés : Dias, Paquiez, Guessoum, Aribi. Entraîneur : Pascal Plancque. 

Amiens : Gurtner - Alphonse, Fofana, Pavlovic, Xantippe - Lusamba (cap.), Lomotey, Bamba (Sy, 90e), Gomis (Akolo, 70e), Benet (Lahne, 70e) - Badji (Arokodare, 70e). Remplaçants non utilisés : Thuram, Mendy, Lachuer. Entraîneur : Philippe Hinschberger. 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité