A la uneActualitésGardSports Gard

ÉTOILE DE BESSÈGES Benjamin Thomas, fusil à deux coups !

Benjamin Thomas s'impose sur cette troisième étape à Bessèges ! (Photo Yannick Pons)
Benjamin Thomas a construit sa victoire dans la dernière descente avant de placer une attaque fulgurante (Photo : Yannick Pons/Objectif Gard)

Le champion de France du « contre-la-montre », Benjamin Thomas, a réussi le « grand chelem » en Cévennes. Vainqueur du jour en solitaire à Bessèges au terme d’un final emballé et emballant, il prend du même coup la tête du classement général.

Dans cette troisième étape (156 km) de ce qui s’apparente à un mini « Tour du Gard » qui invitait les coureurs à voyager de Bessèges à… Bessèges dans une boucle en forme de montagnes russes où figuraient quatre belles bosses, sept hommes ont animé la première partie de la course en prenant plus de 3’30 d’avance sur un peloton pas pressé de lancer la chasse. Et ce d’autant que les protagonistes de cette échappée n’étaient pas dangereux pour les prétendants à la victoire finale du classement général.

À Saint-Ambroix, à 50 km du but, le petit groupe ne comptait déjà plus que 2’30 alors que le gros de la troupe ne roulait pourtant pas à bloc et que le bras de fer entre les Voraces et les Coriaces n’avait pas débuté.  Au kilomètre 115, les fuyards voyait leur avance passer sous les 2′. Pour la première fois de l’année, on avait même le bonheur de voir Thibaut Pinot, qui avait son coéquipier Armirail dans l’échappée, afficher son dossard en tête de peloton.

En difficulté aujourd’hui, Mads Pedersen (à gauche) a perdu son maillot de leader (Photo : Yannick Pons/Objectif Gard)

Pendant ce temps, le porteur du maillot Corail de leader, Mads Pedersen, victime d’un incident mécanique, était ramené sans trop de problème au sein du peloton par Tony Gallopin à moins de 30 bornes de l’arrivée. Longtemps stabilisé à 1’40, l’écart redescendait à 1’20 sous l’impulsion d’un peloton désormais clairement en action au grand dam des échappés qui, « à l’insu de leur plein gré » comme aurait dit Richard Virenque, endossaient les oripeaux de faux mages de tête et s’apprêtaient à se faire croquer tout cru par la meute.

Thomas en costaud !

À 20 bornes du ruban, il ne restait plus que 45 secondes d’avance au petit groupe au sein duquel on tentait tour à tour de sortir en solitaire pour échapper à l’hallali programmé. À 12 bornes de l’arrivée, le sort des échappés était définitivement réglé. Hormis toutefois celui de l’Américain Sheffield qui résistait encore. En cette fin de course, pour Pedersen ça ne sentait pas bon, le leader affichant des difficultés à suivre le tempo. C’était Latour qui ramenait le jeune coureur US à la raison.

Visage ensanglanté après sa chute, Richard Carapaz a rejoint la ligne d’arrivée dans la douleur (Photo : Yannick Pons/Objectif Gard)

À moins de 10 km du but, dans une descente une chute jetait dans le fossé Carapaz et Mendez, hors de danger mais aussi hors du coup pour la gagne. À l’avant, Bettiol, Thomas et Johannessen parvenaient à sortir et à prendre 20 secondes d’avance et la victoire allait se jouer entre ces trois-là. À 3 bornes du but, le champion de France du « contre-la-montre », Benjamin Thomas (Cofidis), plaçait un coup de fusil fulgurant et seul le Norvégien Johannessen résistait un moment avant d’abdiquer à son tour. Le champ était libre pour Thomas qui coupait la ligne en solitaire et faisait coup double en endossant le maillot Corail de leader.

Philippe GAVILLET de PENEY

Le classement de l’étape : 1. Benjamin Thomas (Cofidis), 3h38’31 » 2. Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost, à 0’09 ») 3. Tobias Halland Johannessen (Uno-X Pro Cycling Team, à 0,09″) 4. Rasmus Tiller (Uno-X Pro Cycling Team, à 0,15″ ) 5. Bryan Coquard (Cofidis, à 0,15″). 

Le classement général après 3 étapes : 1. Benjamin Thomas (Cofidis, 10h53’05 ») 2. Alberto Bettiol (EF Education-EasyPost, à +7″) 3. Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies, à +15″) 4. Connor Swift (Team Arkéa-Samsic, à +31″) 5. Edvald Boasson Hagen (TotalEnergies, +33″). 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité