Publié il y a 1 an - Mise à jour le 01.09.2022 - thierry-allard - 3 min  - vu 265 fois

EXPRESSO Le bulletin de notes 2021-2022 d’Anthony Cellier

(Visuel : Etienne Massida. Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Rentrée scolaire oblige, les hommes politiques gardois ne pouvaient pas échapper au conseil de classe d’Objectif Gard. Chaque jour de la semaine, vous découvrirez leur bulletin de notes. Chers lecteurs, vous l’avez compris, Objectif Gard fait sa rentrée et ça va décaper !

Élève : Anthony Cellier

Âge : 47 ans

Classe : Assemblée nationale

Matières

Comportement : 16/20

Archétype du bon élève, vous avez toujours refusé de vous abandonner aux attaques personnelles et aux invectives. Un bon point, même si cette politesse a pu passer auprès de certains pour de la mollesse, qui de ce fait vous ont tapé dessus sans vous voir répliquer sur le même mode. Le monde politique est ainsi fait. 

Éloquence : 12/20

Il est incontestable que vous avez progressé sur ce point au cours des cinq années de votre mandat. Reste que votre côté lisse a pu parfois devenir ennuyeux, et vos discours manquer de souffle. Mais vous êtes encore jeune, et bien des cadors en la matière ont plus de bouteille que vous. 

Stratégie politique : 9/20

On juge une stratégie politique à l’aune de ses résultats, et sur ce point, force est de constater que vous n’y êtes pas du tout. Battu sur votre circonscription alors que presque tout le monde vous voyait vainqueur, vous avez sans doute oublié qu’on n’est pas réélu sur un bilan. Même si les mondes politique et économique reconnaissent que vous avez bossé pour le territoire, vous n’avez probablement pas assez fait de politique au cours de votre mandat. On aurait aimé savoir comment vous vous positionniez sur tel ou tel sujet de société, sur telle ou telle grosse réforme, et pourquoi pas vous voir un peu plus sur BFMTV. Faire c’est bien, faire savoir c’est encore mieux. 

Projets et idées : 12/20

On reste sur le même problème : il y a plein de sujets sur lesquels on ne connaît pas, ou trop peu, vos idées. Après, c’est un choix : vous avez décidé de vous spécialiser sur les questions de l’énergie, avec succès puisque vous êtes devenu le président du Conseil supérieur de l’énergie, et que vous pesiez suffisamment pour faire venir les pontes d’EDF, du CEA et d’Orano sur votre circonscription en octobre dernier. Avec succès aussi, puisque l’actualité montre chaque jour un peu plus à quel point les questions énergétiques sont cruciales, et que le nucléaire, dont vous êtes un ardent défenseur, a encore de beaux jours devant lui. 

Respect des engagements : 15/20

Si pour un député de la majorité, le respect des engagements signifie le vote des lois à l’assemblée, alors rien à dire. On pourra aussi saluer votre engagement sur le terrain, avec l’obtention de nombreux dispositifs de l’État pour votre circonscription, notamment pour Bagnols, comme Action Coeur de ville. 

Moyenne générale : 12,8/20

Appréciations

De ceux de 2017 quasi inconnus et novices en politique, vous vous êtes révélé durant ce mandat où vous avez gagné une épaisseur que peu décelaient. Reconnu comme un bosseur, vous faisiez partie des meilleurs espoirs de la Macronie jusqu’au 19 juin dernier. Cette défaite reste comme la première tache, et une grosse, sur un parcours jusqu’ici sans faute. Mais il faut l’inscrire dans le contexte national, à la fois largement favorable au Rassemblement national et défavorable à la majorité sortante. Élu à l’aide d’une vague, vous avez été battu par une autre, mais vous aurez assurément encore votre mot à dire lors de prochains scrutins. 

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio