A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 30.05.2018 - anthony-maurin - 3 min  - vu 941 fois

GARD La Fête effrontée, bienveillante et motivée

Le Parti communiste français organise sa traditionnelle Fête effrontée à Lézan, les 22, 23 et 24 juin prochains.
Même à Nîmes pendant la feria, la Fête effrontée fait valoir ses droits (Photo Anthony Maurin).

Christian, Muriel et Françoise font renaître la Fête effrontée à Lézan (Photo Anthony Maurin).

Massilia Sound System sera la tête d'affiche de cette fête incroyablement atypique. La Fête effrontée revient en forme ! " On loue une grande scène de 100 m² mais maintenant, elle se trouve sur le côté gauche quand on entre sur le terrain ", décrit Christian, qui oeuvre dans l'organisation de cette grande fête. Il se peut que les habitués se sentent un poil déstabilisés mais bon, ils se feront vite à la nouvelle mouture du rassemblement festif. Oui, c'est un grand chamboulement pour l'ancienne fête de Lézan.

" Nous sommes dans les starting-blocks. Cette fête a lieu depuis 1962 et je pense qu'il n'y a eu qu'une année blanche. On doit en être à la 57ème édition dont plus de 50 sur le site actuel ", poursuit Christian. " Maxime Le Forestier, Francis Lalanne, Zazie, Bernard Lavilliers, Yvan Le Bolloc'h, Michèle Torr, Pierre Vassiliu, Mory Kanté, Fatal Mambo, Reg'Lyss... sont venus. On a eu jusqu’à 30 000 personnes aux concerts ! Aujourd'hui tout est plus difficile. Avant c'était la seule date de la région... Nous aimerions sincèrement renouer avec 5 000 ou 6 000 visiteurs. "  Et cette année est peut-être la bonne.

Les, 22, 23 et 24 juin, trois journées et soirées de fête musicale aux couleurs nuancées par des débats ancrés dans une réalité partagée. De ce point de vue, rien ne change. " Nous voulions donner un coup de fouet à la fête et Massilia est un groupe local qui plaît à tout le monde, à toutes les générations. Nous voulions du reggae local, on a eu cette opportunité. Il y a une véritable demande autour de ce type de musique. Les groupes présents à la Fête effrontée sont des groupes militants aux valeurs progressistes. S'ils viennent c'est qu'ils s'y retrouvent, c'est leur manière de militer ", ajoute Françoise.

D'ailleurs, si vous voulez voir Massilia Sound System dans le Gard cette année, c'est ici et nulle part ailleurs ! Avec Massilia, Bilbok Barzoï le samedi soir. Mais la fête débutera la veille, le vendredi 22 avec Kacem Wapalek, Djahlekt et N'Joy. Enfin, le dimanche, c'est Michèle Lého et Billy qui animeront le banquet républicain et enroberont les débats d'une douceur musicale non négligeable en ces temps de tension. " On entend souvent dire que la fête de Lézan n'existe plus... La preuve ! Nous sommes effrontés, résistants, pas morts ! ", tient à rappeler Muriel.

Une Fête effrontée durant laquelle la politique aura forcément ses droits, ses débats, ses couleurs et ses idées mais pour laquelle il n'est pas nécessaire d'être communiste... De nombreux bénévoles (entre 30 et 100 selon les jours) viennent aider à l'organisation de ce gigantesque barnum qui fait partie du paysage culturel gardois à part entière.

Le PCF à la baguette de cette fête, la politique sera sur le devant de la scène la journée. Quelques surprises seront au programme de ce long week-end mais comptez déjà sur du graph, du hip-hop, des stands associatifs, des lectures, des débats, des expositions, de l'éducation populaire... Ce sont les débats qui animeront les journées.

Cette année encore, le bouchon écologiste est poussé un peu plus loin. Verres réutilisables, toilettes sèches, circuit court pour les produits alimentaires destinés à la vente et le tri sélectif, peut-être pour l'année prochaine. Même le bivouac est possible sur le site... Par contre, pour la session nettoyage du corps " ça sera dans l'eau du Gardon ! ", rigolent les organisateurs.

Samedi 23 à 11h, lecture pour tous de Roger Martin " Martin Luther King ". 14h30, débat sur l'Europe des peuples, où Europe de la finance. 16h30, la Cgt contre le racisme. Toujours à 16h30, service public de santé par Philippe Gasser et Jean-Luc Gibelin. À 17h30, la viticulture sur notre territoire et à 18h15, la Palestine au cœur.

Dimanche 24 juin, 11h, ouverture de la ligne TER-SNCF " Rive droite du Rhône ", toujours à 11h, lecture pour tous, 14h30, droit des femmes, où en est-on ? 16h, quel communisme au XXIe siècle.... On devrait aussi parler des années " rouge " dans le Gard, de réfugiés, du congrès d'automne du PCF et bien entendu de l'Europe.

Pass 3 jours à 12 euros (militants) et 15 euros sur FNAC ou au 04.66.36.60.60 ou sur pcf30@wanadoo.fr. Gratuit pour les -16 ans. L'entrée dominicale est gratuite. Le covoiturage serait le bienvenu, notamment le dimanche mais bon, vous faites comme vous voulez ! Banquet à réserver dans les mêmes conditions et contre 15 euros. Sur place, les repas tirés du sac ne seront pas refoulés, évidemment !

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais