Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 25.04.2015 - tony-duret - 2 min  - vu 313 fois

BEAUCAIRE Les associations manifestent : « Elles devraient me remercier ! », réagit Julien Sanchez

Manifestation des associations à Beaucaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier soir, les représentants, membres et soutiens d’une dizaine d’associations beaucairoises ont manifesté dans les rues de la ville.

Depuis la place Jean Jaurès jusqu’à celle de l’Hôtel de Ville, près de 200 manifestants ont exprimé leur mécontentement suite aux coupes drastiques subies par certaines associations : « Le stade beaucairois, par exemple, a connu une baisse de subvention de 50%. Ils sont passés de 80 500€ à 40 000€ », explique Laure Cordelet, à l’initiative du mouvement. Celle qui est par ailleurs présidente du rassemblement citoyen de Beaucaire et aussi l’une des principales opposantes au maire Front National Julien Sanchez se réjouit que le mouvement ait été suivi mais regrette l’absence de certaines associations qui, dit-elle, « ont peur de perdre encore plus en venant ici ».

M. Koubaa, président de l’UHTB, le club de hand local qui compte près de 300 adhérents, a lui aussi été touché : « Pour nous, c’est 13 000€ en moins. 8 000€ en avril 2013 et 5 000€ en avril 2014. Ils vont tuer le club ! » Et d’ajouter : « On n’est pas contre les baisses. On sait qu’à la base l’Etat donne moins. Mais pas de cette manière, je n’ai même pas été convoqué. Je l’ai appris à l’issue du conseil municipal».

Manifestation des associations à Beaucaire. Photo Tony Duret / Objectif Gard

L’une des premières répercussions pour les familles beaucairoises devrait être l’augmentation du prix des licences : « On ne pourra pas faire autrement », regrette le président de l’UHTB. Laure Cordelet enchaîne : « Et les jeunes qui ne vont pas pouvoir payer : ils vont devenir quoi ? Ils vont aller où ? Dans la rue ».

Joint par téléphone, le maire de Beaucaire, Julien Sanchez, relativise : « Les subventions pour les clubs sportifs de Beaucaire vont de 10 000€ à 30 000€ en moyenne. Le club de foot était à 80 000€. C’est disproportionné. Le rugby, avec autant de licenciés, a 20 000€. Ils devraient manifester pour remercier la municipalité de leur donner 40 000€. D’autant qu’on a mis en place des critères objectifs comme le nombre de licenciés, le niveau du club et la participation à la vie de la commune. Si l’on respectait ces critères, le club de foot serait à 28 000€. On a maintenu à 40 000€ parce qu’on n’est pas inhumains ». Avant de conclure sur une note d’humour : « Et puis, on ne peut pas dire que je n’encourage pas le sport : regardez, aujourd’hui, je les fais marcher ! » Les intéressés apprécieront.

Tony Duret

Tony Duret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio