Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 29.06.2021 - corentin-corger - 2 min  - vu 1031 fois

CAISSARGUES Comédie musicale : 200 collégiens de Saint-Stanislas réunis sous les colonnes de l'ancien théâtre

Un spectacle dont les élèves se souviendront longtemps (Photo Saint-Stanislas)

Le personnage principal était interprété par Mario Bouchiki fils de Chico du groupe des Gypsies (Photo Saint-Stanislas)

Une fois n'est pas coutume c'est sur une aire d'autoroute que 200 collégiens de l'Institut Saint-Stanislas ont interprété mardi soir la comédie musicale "Le Roi soleil". Mais pas n'importe où, à Caissargues devant la colonnade de l'ancien théâtre de Nîmes. 

C'est une soirée dont se souviendront longtemps les 200 élèves de 6e et 5e de l'Institution Saint-Stanislas de Nîmes. Mardi soir, ils ont interprété la comédie musicale "Le Roi soleil" devant un public de 500 personnes composé majoritairement de leurs familles. Pour rassembler autant de monde avec encore quelques règles sanitaires en vigueur, il fallait trouver un endroit bien plus grand que la cour d'école. "Cette aire je la connaissais. En 2018, lors d'une journée pédagogique avec l'équipe enseignante on avait fait notre photo de rentrée devant la colonnade", raconte Sophie Auphan, directrice de l'établissement.

Un morceau du patrimoine nîmois déplacé sur cet aire de l'autoroute A54 après l'incendie du théâtre municipal en 1952 depuis remplacé par la bibliothèque Carré d'art. Alors au moment de rechercher un lieu, elle a sollicité Vinci Autoroutes qui a répondu favorablement à sa demande. Un spectacle initialement prévu l'année dernière qui a donc pu se tenir après quasiment deux ans de travail pour les élèves de 5e. "C'est le jour où le chœur exulte ! Avec les enfants rien n'est compliqué tant qu'ils ont envie de le faire", constate Angélique Bonnet, professeure de musique et coordinatrice de ce projet, au moment de la dernière répétition.

"On est extrêmement privilégié"

"Cela fait partie d'un travail pédagogique qui permet de gagner en estime de soi, d'encourager l'entraide et de préparer les élèves à passer des oraux", complète Sophie Auphan. Un spectacle qui a nécessité une organisation pointilleuse car il a fallu sécuriser l'aire d'autoroute. Pour acheminer les parents, des navettes ont été mises en place depuis le parking du trambus à Nîmes centre. "On est épaté ! Ils auraient pu ne rien faire, on est extrêmement privilégié. L'Institut a fait un bel effort dans ce contexte difficile", concèdent trois mamans venus prêter main forte en amont du spectacle.

La majorité des élèves composait le chœur. Pour interpréter la comédie musicale mise en scène par Kamel Ouali en 2005, il fallait aussi des comédiens, des musiciens, des danseuses pour le corps de ballet et un soliste pour le rôle principal de Louis XIV. C'est Mario Bouchiki, fils de Chico du groupe des Gypsies, qui a donc joué le roi soleil. Un rôle tenu à l'origine par Emmanuel Moire dans une pièce où se trouvait également Christophe Maé. "Il était présent en facetime lors d'une répétition dans notre institution", conclut Sophie Auphan. Les initiatives culturelles ne s'arrêtent pas à "Saint-Sta" puisque mercredi soir des élèves passionnés de cinéma présentaient un court-métrage lors d'un festival consacré à ce type de film au CGR.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais