Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 12.02.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 1043 fois

NÎMES Colère à l’école élémentaire La Placette après l'annonce d'une fermeture de classe

Photo Boris Boutet

Les parents d’élèves de l’école élémentaire La Placette à Nîmes ont appris que la Direction des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN) du Gard envisageait de fermer une classe dans l'établissement. Pour protester contre ce projet, l'école sera fermée à partir de lundi prochain.

La future carte scolaire 2022-2023 semble peut-être, plus que les années précédentes en tout cas, avoir mis en colère de nombreux parents d'élèves, enseignants, direction d'écoles et maires. Dans de nombreux territoires du Gard, les manifestations et grèves se multiplient depuis plusieurs semaines. Alors que les décisions ne sont pas encore totalement arrêtées, les mouvements s'intensifient comme à l’école élémentaire de La Placette à Nîmes où après avoir demandé des explications au Dasen Philippe Maheu au sujet de la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine, restées lettre morte, les enseignants ont décidé de faire grève. Ainsi l'école primaire sera fermée lundi.

"Cette fermeture aurait des conséquences très graves pour les élèves de cette école. Dès la rentrée prochaine, les effectifs passeraient d’environ 20 élèves par classes à 26 ou 27 pour certaines classes. Plusieurs classes devraient également passer en doubles niveaux. Les salles de classes ne sont pas suffisamment grandes et aérées pour accueillir autant d’enfants" fait savoir le collectif de parents d'élèves qui ont décidé de mettre en ligne une pétition.

"L’équipe enseignante aurait du mal à maintenir les nouvelles méthodes mises en place et les différents projets sportifs et culturels prévus. De moins bonnes conditions d’accueil des élèves pourraient entraîner des départs à la fois de certains élèves mais peut-être aussi de certains enseignants."

Ce qui semble avoir fait monter la pression aussi, c'est le manque de dialogue et la décision soudaine. "La nouvelle a été annoncée il y a moins d’une semaine, laissant très peu de temps aux parents d’élèves pour réagir et solliciter notamment l’appui de la mairie de Nîmes."

Tous se retrouvent tous lundi matin à 8 heures 30 devant l’école avant de rejoindre la direction académique pour une manifestation. Ils espèrent faire changer d'avis le Dasen avant mardi, jour de l'officialisation de la future carte scolaire.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio