Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 19.05.2024 - Norman Jardin et Camille Graizzaro - 2 min  - vu 1504 fois

FAIT DU SOIR La tradition dominicale de la Feria de Nîmes

Il n'y a pas d'âge pour un bon paquito!

- C. Graizzaro

De la messe de Pentecôte à l’abrivado de l’avenue Jean-Jaurès en passant par la fête dans les rue, retrouvez les images marquantes de ce dimanche de la feria 2024.

Tout a commencé par la traditionnelle messe de Pentecôte. Présidée par Monseigneur Nicolas Brouwet, Évêque de Nîmes, avec la participation des Chœurs Farigoule, elle attire, une nouvelle fois la foule des fidèles. La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor affiche complet. Les Nîmois, mais pas seulement, se serrent, pendant 1h30, aux côtés des Consuls de Nîmes et de Beaucaire, mais aussi des Farandoleurs Cheminots Nîmois et des personnalités politiques. La messe de Pentecôte se termine, vers 12h, par une prise de parole des responsables des institutions et un pot de l’amitié.

Voilà un démarrage en douceur, mais l’ambiance monte d’un cran avec retour des taureaux dans les rues. L’avenue Jean-Jaurès est le cadre idéal pour l’habituel abrivado. Là encore, il y a les habitués et ceux qui découvre ce spectacle, toujours apprécié des familles. La manade Agnel multiplie les passages, à l’hombre des arbres de la vénérable artère nîmoise. Le taureaux rasent les barrières et les valeureux attrapaïres prenent tous les risques. L’adrénaline est au rendez-vous et les gardians sont chaleureusement applaudi par les spectateurs.

La journée se termine doucement, avec des airs de fin (ou de début?) de soirée: les gens s'amassent autour de quelques bars emblématiques des boulevards Victor Hugo et de la Liberté, attirés par les sons balancés par les baffles et la promesse de nouveaux verres festifs. Si quelqu'uns ont d'ores et déjà besoin de se faire aider de leurs camarades pour se déplacer, la plupart des badaux restent sages, prêts à prolonger encore un peu la fête, "mais tranquille!". 

L'ambiance est toutefois un peu moins à la fête pour les personnes en charge du nettoyage des rues, qui en ont bien besoin après trois jours de fête. Escortés par une voiture de police, deux camions de ramassage des déchets sont pris dans les bouchons de la foule, qui sans doute déjà un peu éméchée, n'est guère coopérative. Cela n'entache toutefois pas les derniers valeureux encore debouts et motivés, comme en témoignent les paquitos et autres acrobaties dansantes que l'on a pu croiser!

Retrouvez les images de ce dimanche de feria : 

La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor était bien garnie • Photo : Norman Jardin

Les costumes traditionnels étaient de la fête • Photo : Norman Jardin

L’abrivado débute en musique. • Photo : Norman Jardin

La manade Agnel a été applaudie par les spectateurs. • Photo : Norman Jardin

Plus de peur que de mal pour cet attrapaïre • Photo : Norman Jardin

Même les ruelles au abords du boulevard Victor Hugo se remplissent petit à petit de jeunes en quête de piste de danse d'un dernier soir... ou presque • C. Graizzaro
C'est un drôle de taureau qui a été attrapé! • C. Graizzaro

Ambiance calme de début de soirée à l'entrée du Boulevard Victor Hugo • C. Graizzaro
Tshirts à thème ou pour se retrouver entre elles les "connasses" prennent la pose devant les arènes • C. Graizzaro
Ambiance très festive chez nos confrères de France bleu Gard-Lozère! • C. Graizzaro

Accrobaties dansantes, attention à ne pas tomber! • C. Graizzaro
Témoins de la ville en fête ces derniers jours, les (très) nombreux déchets qui jonchent le boulevard Victor Hugo... • C. Graizzaro
Foule sage mais festive au Victor Hugo • C. Graizzaro

Norman Jardin et Camille Graizzaro

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio