Actualité générale.ActualitésPolitiquePolitique.

INSERTION Le députée EELV Christophe Cavard ajoute sa pierre à l’édifice des contestations

Le député EELV Christophe Cavard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.
Le député EELV Christophe Cavard. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Ancien conseiller général et vice-président délégué à l'insertion, le député écologiste qualifie les baisses des subvention du conseil général "d'erreur politique" et avance sa solution.

Si il ne siège plus au conseil général du Gard, l'ancien élu local n'en reste pas moins attentif à ce qu'il s'y passe. Et l'annonce, il y a quelques mois, d'une baisse de subvention de 350 000 euros dans le secteur de l'insertion (budget 2014, NDLR) a fait bondir de son strapontin national le député écologiste qui s'est joint aux protestations du monde associatif.

Mobilisation le 30 juin des professionnels de l’insertion opposés à la baisse de leurs subventions du conseil général du Gard… Photo : Coralie Mollaret / Objecitf Gard.
Mobilisation le 30 juin des professionnels de l’insertion opposés à la baisse de leurs subventions du conseil général du Gard… Photo : Coralie Mollaret / Objecitf Gard.

Ancien conseiller général et président délégué à l'insertion, qui a démissionné en 2008 "après la mise en place de marchés publics destinés aux associations du secteur de l'insertion", Christophe Cavard ne décolère pas : "C'est vrai que le conseil général a des difficultés financières : il n'y a pas eu de péréquation entre les compétences déléguées par l'état aux collectivités et les subventions. Mais il n'y a rien de nouveau sous le soleil".

Aujourd'hui, le budget consacré à l'insertion représente 12 % du budget des allocations "alors que l'état prévoit qu'il représente 17 %", poursuit le député. Début juillet, Damien Alary avait remis une lettre au Premier Ministre en déplacement à Vauvert pour demander "une aide exceptionnelle de l'Etat" afin de boucler son budget 2015. "En remettant cette lettre, la majorité envoie un message : 'on a tout essayé' ". Mais c'est faux. Gouverner c'est aussi prévoir et il fallait anticiper cette situation", lâche le parlementaire. Et d'estampiller sa collègue socialiste de l'Assemblée, Françoise Dumas, qui a exprimé publiquement son soutien au président Alary : "La réaction de Françoise Dumas m'a mise en colère. On sait que Manuel Valls ne donnera pas un euro au département ! Si la députée PS soutient Damien Alary, qu'elle le fasse aussi à l'Assemblée. Elle ne fait pas partie des députés frondeurs et vote toutes les baisses de budget de l'Etat… Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond".

Christophe Cavard propose alors au conseil général de supprimer sa subvention de "500 000  euros accordée à l'aéroport Nîmes-Garons" : "la collectivité doit se recentrer sur ces compétences et retirer sa participation pour éviter les licenciements dans le secteur de l'insertion". Pas sûr que Damien Alary l'entende de cette oreille…

Coralie Mollaret

Lire aussi : GARD Conseil général : la désillusion des professionnels de l’insertion

Les professionnels de l’insertion vent debout contre la baisse de subvention

GARD Les IAE se mobilisent contre les baisses de subventions votées par le conseil général

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “INSERTION Le députée EELV Christophe Cavard ajoute sa pierre à l’édifice des contestations”

  1. Y a trop de social !! Des aides encore des aides … et c’est toujours les même qui paye …

    Le vrai changement est en marche, les Français ne sont plus dupe .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité