A la unePolitique

FAIT DU JOUR Départementales 2015 à Alès 1: Iglésias, une épine dans la candidature de Suau?

André Montigny, Geneviève Blanc, Jean-Michel Suau et Délie Muller, candidats sur Alès 1. EL/OG
André Montigny, Geneviève Blanc, Jean-Michel Suau et Délie Muller, candidats sur Alès 1. EL/OG

Les conseillers sortants Jean-Michel Suau (FDG) et Geneviève Blanc (EELV) ont officialisé leur union pour les départementales du 22 mars prochain sur le canton d'Alès 1. Une alliance de la gauche qui pourrait être déstabilisée par Bonifacio Iglésias, maire d'Anduze, qui a confirmé sa candidature sous l'étiquette Divers Gauche. 

Le tandem part favori. Jean-Michel Suau, vice-président du conseil général depuis 2004, a décidé de s'unir avec Geneviève Blanc, élue depuis 2009, sur le nouveau canton Alès 1, créé lors du redécoupage territorial. En terrain quasi-conquis, les deux élus Europe Ecologie les Verts et Front de Gauche ont tout à y gagner, à commencer par la conservation du département à gauche. "Nous ne venons pas de la même famille politique mais nos expériences se complètent", note Geneviève Blanc, déléguée à la Prévention des Risques au sein de l'institution. "Il faut lutter contre la politique d'austérité et faire en sorte que le département ne bascule pas à droite", renchérit Jean-Michel Suau, qui s’enorgueillit d'avoir permis le maintien de la gratuité des transports scolaires pour un coût de 900€ par élève et par an,  ainsi que la rénovation de la plupart des collèges du Gard. "Ce sont des chantiers qui ancrent le territoire à gauche et nous avons déjà des projets communs comme la rénovation de la boucle cyclo touristique Le Gardon/St-Jean-du-Pin", répète-t-il.

A leurs côtés, les remplaçants sont engagés dans la vie associative et politique : André Montigny, ancien adjoint au maire de St-Christol-lèz-Alès, et Délie Muller, ancienne animatrice jeunesse et candidate sur la liste PS de Benjamin Mathéaud en mars 2014. "Nous représentons trois composantes de la gauche et nous avons le soutien du président Jean Denat", avance Geneviève Blanc, et ce, malgré le désaveu du vice-président Jean-Michel Suau lors du vote du budget en décembre dernier.

Bonifacio Iglésias entre dans la course

Bonifacio Iglésias mènera la liste "Anduze en marche" Ph DR/RM
Bonifacio Iglésias. Ph DR/RM

C'était sans compter sur la candidature du maire d'Anduze, Bonifacio Iglésias, élu conseiller général Divers gauche en 2008, puis invalidé pour retard dans la remise des comptes de campagne. Le siège est alors remporté par son adversaire Geneviève Blanc avec 57% des voix. Aujourd'hui, un petit air de vengeance semble planer au-dessus du canton, même si le maire s'en défend. "Mon espace politique n'est pas représenté, il est normal que j'y aille", précise-t-il.

Mieux, Bonifacio Iglésias ne se voit pas ailleurs qu'en tête de course, devant ses adversaires sortants, UMP et FN. "Je connais mon territoire. Ma candidature ne fera pas basculer le canton à droite puisque je serai élu, comme je l'ai été il y a sept ans", insiste-t-il très confiant, tout en jouant la carte de la continuité. "Je m'inscris dans la ligne de la majorité actuelle. Voiries, tourisme, collèges, je continuerai à soutenir ce que je défends depuis longtemps. Et je me battrai pour une caserne des pompiers à Bagard ou Boisset". En résumé, le maire DVG soutient une majorité qui soutient son adversaire EELV-FDG. Un choix assumé. "Le conseil général fait ce qu'il veut. C'est ma liberté de me présenter, sans diktat de qui que ce soit. Mais je les rejoindrai sans problème".

Interrogée sur la candidature de son maire, Geneviève Blanc reste confiante. "Ça ne me déstabilise pas, j'ai un bon retour sur mon action. N'oublions pas que le redécoupage territorial a rebattu les cartes et qu'Anduze n'est plus au centre de son canton. La commune ne représente que 3000 habitants sur 33 000 au total. Je crains davantage de l'abstention et de la montée du FN". A qui profitera cette seconde candidature de gauche ?

Eloïse Levesque

Lire aussi :

ALÈS L'UMP et l'UDI font alliance pour les départementales

DÉPARTEMENTALES Le Front National déterminé à "gagner le conseil général"

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité