A la uneActualitésPolitique

GARD L’heure n’est pas à la fête chez Les Républicains

Photo d'illustration. Droits réservés.
Photo d'illustration. Droits réservés.

En fin de règne, le sénateur-maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, est prêt à toutes les audaces. Dont la première : ne plus s'écraser devant les décisions de sa direction nationale quand ces dernières lui déplaisent. Il y a quelques semaines, le "bon soldat" des Républicains a poussé une gueulante, après la visite de Dominique Reynié au Grau-du-Roi. Le politologue - récemment encarté chez Les Républicains pour pouvoir devenir tête de liste aux Régionales en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon -, a visité des Jeunes UDI. Une rencontre presqu'en catimini, qui n'a pas donné lieu à l'envoi d'un carton d'invitation aux Républicains du canton… Dans le Gard, la maladresse de l'impie ne passe pas. C'est même la goutte d'eau qui fait déborder le vase de contestation des élus Gardois, déjà excédés par la désignation d'un candidat non élu qui, il n'y a pas si longtemps, a voulu imposer des référants dans les 13 départements pour composer les listes des Régionales.

Alors, quand Jean-Paul Fournier, qui comptait inviter Nicolas Sarkozy à sa fête départementale, a appris que l'ex-président souhaitait ardemment la présence de celui-ci, son sang n'a fait qu'un tour… Allant même jusqu'à menacer de ne pas faire campagne et, pourquoi pas, de présenter une liste dissidente dans la Région. La colère, qui a laissé place au réalisme, a tempéré Jean-Paul Fournier. Le maire de Nîmes a néanmoins repoussé la visite de son "président préféré" (Midi Libre). Une explication de gravures devrait se tenir à la rentrée, à la faveur du bureau exécutif national le 2 septembre.

Lire aussi : GRAU-DU-ROI Régionales : le candidat Dominique Reynié rencontre les Jeunes UDI

RÉGIONALES Les Républicains du Gard appellent Dominique Reynié “à se ressaisir”

RÉGIONALES Jean-Paul Fournier : “Dominique Reynié doit prendre sa carte à l’UMP”

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD L’heure n’est pas à la fête chez Les Républicains”

  1. Pas de souci : il se dégonflera devant son petit patron. Un combat de matamores politiciens sur l’air de « retiens–moi où je fais un malheur ». Chiche Jean-Paul!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité