A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE Aficionados et Sanchez vs Delga : le best of des commentaires de la semaine

DR
DR

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

C’est le printemps, les oiseaux chantent, les arbres bourgeonnent, le soleil revient… et les tribunaux s’engorgent. Cette semaine, Samedi de rire spécial justice, entre la condamnation des protagonistes des débordements entre pro et anti-corrida à Rodilhan et les menaces de plainte pour « discrimination » du maire FN de Beaucaire contre la présidente PS de la région, le tout saupoudré d’un peu… de gingembre.

« Insultez moi encore une fois et je porte plainte »

Ça peut sembler désuet, mais en France, on n’a pas le droit de commenter, et encore moins de critiquer, une décision de justice. Si, si : l’article 434-25 du Code Pénal stipule que « le fait de chercher à jeter le discrédit, publiquement par actes, paroles, écrits ou images de toute nature, sur un acte ou une décision juridictionnelle, dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance » constitue une infraction. Et visiblement, ça ne dissuade pas tout le monde de dire ce qu’il a pensé du verdict rendu jeudi par le tribunal correctionnel de Nîmes après les incidents entre pro et anti-corrida à Rodilhan, en 2011, et qui a vu 12 aficionados condamnés à des peines allant de 1 mois de prison avec sursis à 12 mois dont 6 avec sursis et le responsable du CRAC Jean-Pierre Garrigues à 4 mois de prison avec sursis. « Trop heureuse enfin la justice a fait son boulot », lance Pascale sur Facebook, en guise d’étincelle. Le débat qui s’engage alors va voir Denis, pas du même avis, se faire qualifier du sympathique terme d’« erreur comme bcps d'entre eux » par Jean Pascal (sans préciser toutefois qui était désigné par « eux »), de quoi faire voir rouge comme une muleta le Denis susvisé : « Insultez moi encore une fois et je porte plainte ». Pas de quoi impressionner Patricia, toujours sur Facebook, qui demandera « Et sur quel motif? Trop drôle.. ». Si les débats sont quelque peu difficiles à suivre, certains messages ayant probablement été supprimés (pas par nous), ils s’orientent ensuite sur les habitudes alimentaires des uns et des autres, entre végétariens et « viandards », selon le très joli terme utilisé par Jean Pascal, avant que Denis ne referme (une partie du) débat d’un argument implacable : « Chacun sa vie ».

« Et à part dormir dans les tribunaux.... il fait quoi ce monsieur....? »

Justice toujours, avec la menace judiciaire de la semaine. Elle émane du maire FN de Beaucaire Julien Sanchez, grand utilisateur du tribunal de Nîmes au demeurant, qui s’insurge : sa ville serait la dernière de toute la graaaaande région à n’avoir toujours pas son contrat de ville dûment signé par ladite région ce qui serait le signe, d’après d’édile, d’une « discrimination ». Et qu’importe si Julien Sanchez avait refusé de signer ledit contrat de ville en novembre, alors en pleine campagne pour les régionales, pour finalement le ratifier en mars, bien après les autres. De quoi inspirer ce commentaire à Sandrine sur Facebook : « Et à part dormir dans les tribunaux.... il fait quoi ce monsieur....? » Eh bien figurez-vous Sandrine que le maire de Beaucaire est très occupé, puisque comme l’affirme Olivier, « il defend la democratie baffoueé par le PS ». D’autres, comme Colin, y voient une tentative de faire du ramdam du maire de Beaucaire : « Ils en ont pas marre du faire du spectacle ? Le FN me fatigue... » Peut-être, mais une fois de plus, et si la vérité était ailleurs ? C’est en tout cas l’avis d’Aurélien qui, répondant à un commentaire citant un article sur la menace d’inéligibilité qui plane sur Marine Le Pen pour une histoire de sous-évaluation de son patrimoine immobilier, l’affirme : « Que veux tu, c'est la favorite donc on la detruit...DSK, c'était pareil...pourriture actuelle de L'UMPS... » On s’égare, mais qui sait ? Si ça se trouve, Julien Sanchez avait très envie de signer le contrat de ville en novembre, mais un complot a vidé tous ses stylos en même temps que le réservoir d’essence de sa voiture, l’empêchant de se rendre à Nîmes où il était attendu par le préfet à qui il a posé un joli lapin. La vérité est ailleurs on vous dit.

« LE GINGEMBRE CONFIT EST EXTRAORDINAIRE »

Enfin, terminons ce Samedi de rire printanier par le conseil culinaire de la semaine, signé Alain, au pied d’un article sur une entreprise de Bellegarde qui métisse les cuisines française et japonaise. Et Alain vous le dit (en caps lock), vous pouvez y aller les yeux fermés : « LE GINGEMBRE CONFIT EST EXTRAORDINAIRE ». Et avec les propriétés aphrodisiaques unanimement reconnues du tubercule asiatique, il y a de quoi préférer l’amour plutôt que la guerre (judiciaire).

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “SAMEDI DE RIRE Aficionados et Sanchez vs Delga : le best of des commentaires de la semaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité