ActualitésPolitique

SAINT-GILLES Subventions : les bons conseils de l’euro-député Franck Proust

Le maire de Saint-Gilles Eddy Valadier et . Photo : droits réservés.
Le maire de Saint-Gilles Eddy Valadier et le député européen Franck Proust. Photo : droits réservés.

On connaît bien le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. L’élu Les Républicains va régulièrement à la pêche aux subventions pour boucler le montage financier de ses projets. Lundi, l’édile Les Républicains recevait l’euro-député Franck Proust. Le parlementaire* est membre de droit du Comité de suivi des fonds européens. Sur la période 2014-2020, la Région gère 1,2 milliards de crédits sonnants et trébuchants. Et malgré la fusion avec Midi-Pyrénées, ce budget a été sanctuarisé pour le Languedoc-Roussillon, classé « région en transition ».

« Nous aimerions que notre eurodéputé porte un oeil attentif sur nos dossiers », explique Eddy Valadier, sourire en coin. Parmi ses différents projets présentés : les animations autour des 900 ans de l’Abbatiale pour lesquels une subvention de 25 000 € a été demandée. La rénovation de la halle de sport (1,4 M d’€) a également fait l’objet d’un dépôt de dossier pour une aide de 200 000 €. Afin de maximiser les chances d’obtenir ces crédits, Franck Proust a conseillé à Eddy Valadier d’orienter son dossier sur les « économies d’énergie » et le développement durable. Un petit conseil qui pourrait rapporter gros aux édiles en ces périodes de disette budgétaire. Quelques heures plus tôt, Franck Proust s’adonnait à ces mêmes conseils auprès de la municipalité de Beauvoisin. Si l’Europe est aujourd’hui décriée, certains savent l’utiliser à bon escient…

*Franck Proust est membre du parti Les Républicains et membre du PPE au niveau européen.

Lire aussi : LANGUEDOC-ROUSSILLON Tout comprendre sur les fonds européens

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

4 réactions sur “SAINT-GILLES Subventions : les bons conseils de l’euro-député Franck Proust”

  1. Plus qu’à faire de même à Nimes avec le musée de la roumanité à qui il manque toujours de l’argent pour être bouclé.
    Sans compter l’augmentation du cout de construction qui va le faire passer de 60 à 110M€… ET SURTOUT, le coût de fonctionnement qui n’est pas programmé encore ! Car oui, un musée c’est du personnel, de l’électricité, un entretien… bref des centaines de milliers d’euros !!! Ca fait cher le caprice

    1. Beaucoup puisqu’ils arrivent à déclarer des assistants parlementaires « fantômes ». Ça rapporte beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité