A la uneActualitésPolitique

BEAUCAIRE Des parents mobilisés pour le maintien des repas de substitution

De confession musulmane, plusieurs mères de famille s’inquiètent pour la santé de leurs enfants ainsi que de la poursuite de leur activité professionnelle.

"Françaises et fières de l'être", ces mères de famille dénoncent une mesure "injuste" qui ébranle le principe de laïcité. (Photo : Coralie Mollaret)

L’appel à la mobilisation a été lancé par Anne Moiroud. Cette militante de Gauche est membre de la commission des menus de la Ville de Beaucaire. Un appel assez bien suivi par la population, puisqu'une centaine de Beaucairois se sont rassemblés à midi devant la mairie. Ils demandent à leur maire Front national, Julien Sanchez, le rétablissement des repas de substitution dans les cantines de la ville. 

La semaine dernière, à la faveur du renouvellement du marché public des cantines, l'édile a décidé d’arrêter les plats alternatifs. Ils étaient servis tous les lundis aux enfants (de 3 à 11 ans) qui ne mangent pas de porc. « Sur les 600 menus, 150 étaient des repas de substitution », fait remarquer Anne Moiroud. 

Cette décision provoque l’inquiétude de plusieurs parents d’élèves. Farah, 37 ans, est de confession musulmane. Elle n’est ni voilée, ni prosélyte. Sa foi, elle ne la pratique qu'à la maison. Seulement, la décision du maire est vécue comme une « injustice » qui risque de la pénaliser à l'avenir : « actuellement je suis en congé parental. Je peux faire manger mes enfants à la maison. Mais quand je vais devoir reprendre le travail, comment vais-je faire ? »

Plus d'une centaine de personnes était rassemblée devant la mairie ce midi. (Photo : Coralie Mollaret)

Lundi dernier, du pâté a été servi en entrée aux enfants. « Ceux qui ne mangent pas de porc n’ont pas eu d’alternative. Ils n’ont mangé que le plat principal », explique Anne Moiroud. « Comment allons-nous faire ? On va blinder les cartables de goûter pour qu’ils tiennent toute la journée ? », interpelle Leïla. La Beaucairoise travaille à l’hôpital d’Avignon : «  le lundi, mes enfants mangent à la cantine. Je les dépose à 8h et ne les récupère pas avant 18h.  »

Cette trentenaire se revendique « Française et fière de l’être ! » D’ailleurs : « on ne demande pas que soient servis des repas halal (se dit de la viande d'un animal tué selon les rites, et qui peut être consommée par les musulmans, Ndlr). On paie la cantine et on veut pouvoir conserver une alternative, comme une omelette ou de la dinde. » En début d'année « on nous donne la possibilité de choisir des repas sans porc », relève Leïla, « là, on change en cours d’année, sans raison… » Si ce n’est, celle de déclencher une (pas très ragoûtante) polémique…

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “BEAUCAIRE Des parents mobilisés pour le maintien des repas de substitution”

  1. M. Sanchez a du manger beaucoup de porc. C’est ainsi qu’en Espagne dont il est probablement originaire, on se démarquait des Arabes et des Juifs après la Reconquista d’Isabelle la catholique.Un vieux fond ,rance, cultivé avec constance par l’extrême droite et les fachos. Le refus de l’autre , le racisme commence en premier par le mépris de ses aliments.. »Mange macaronis, mange couscous, choucroute,… Vous n’êtes pas tenu de manger de la merde porcine pour nous prouver que vous êtes enfin Gaulois…La noble cause de la laîcité vue par ces Bardamu de l’assiette n’est qu’un bas calcul politicien. Ils placent leurs enfants dès lors qu’ils en ont les moyens chez les culs serrés en uniforme bleu-marine des institutions cathos, pour ne pas les mélanger aux Pauvres de quelque religion qu’ils soient. A force de manger cette viande porcine des plus avariée ( ce n’est plus de la viande mais du » minerai » à 3 e le kg), les perturbateurs endocriniens, les colorants et conservateurs , les OGM… affectent santé ,mais aussi ,il faut le constater l’intelligence et la bonté. On devient ce qu’on mange, M. Sanchez et je vous laisse mes côtes de porc. Nous sommes la civilisation de la Messa ,la table ;celle du partage et de l’apprentissage de la Fraternité. Votre diversion fait oublier le peu d’effort que vous menez pour nourrir vos enfants ,c’est à dire les aimer! Maire mais pas mère courage! Le courage ,c’est de s’assurer qu’aucun enfant de France ne soit privé de sains aliments Le courage c’est d’avoir un prix de repas le plus bas possible en prenant en charge politiquement un déficit,pour que l’enfant travaille mieux à l’école, le courage.c’est de ne pas se laver les mains d’une responsabilité éducative, sociale et de santé en disant avec frivolité  » je pourrais ne pas m’occuper des repas » . Vous déléguez à des marchands de bouffe industrielle, de » néfast’ food « ,qu’avec sagesse les gamins laissent dans leur assiette ,hélas, une des charges les plus nobles d’une municipalité. Vous êtes loin du quatre étoiles de l’utopie et proche de la gargotte de la pensée. Vous sortez votre porc pour diviser, faire un buzz qui cache votre incurie à gérer généreusement la complexe mais ‘incroyable et merveilleuse diversité des petits français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité