Actualité générale.

NÎMES La Pcard s’étend aux commerces du centre-ville

L’extension de la carte aux parkings Indigo ainsi qu'aux commerçants de l'Écusson vise à redynamiser le centre-ville.

(Photo d'illustration : Coralie Mollaret)

Ce n’est pas nouveau : l’attractivité des cœurs de ville est un enjeu majeur pour les communes. Avec ses zones commerciales développées en périphérie type Carré Sud, Nîmes ne fait pas exception.

Ces dernières semaines, la mairie a essayé d’apporter des réponses, en modifiant la politique de stationnement, « soit un coût de 1,6 M€ pour la ville. Les dernières mesures entreront en vigueur en octobre », rappelle Claude de Girardi, élue en charge de cette délégation.

Reste que le pouvoir politique ne peut pas tout. C’est pourquoi l’association des commerçants de l’Écusson, Cœur de Nîmes (*) a décidé de s’inscrire dans le dispositif de la Pcard. Un dispositif créé il y a 12 ans par les étaliers des halles. En négociation depuis un an avec Interparking, les parkings Indigo ont également accepté d’adhérer au système. La condition sine qua non pour la réussite de cette extension.

De quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui, 2 000 personnes sont équipées d’une Pcard, délivrée gratuitement sur le site. Cette carte est similaire au fonctionnement de la carte de fidélité : le client accumule une cagnotte, au prorata du montant de ses achats dans les commerces partenaires. Dotés d’un terminal récupéré auprès d'Interparking, les commerçants décident eux-mêmes de la somme qu’ils souhaitent offrir pour le stationnement de leurs clients.

Ce mercredi après-midi en conférence de presse. Au centre, les adjointes : Sophie Roule, en charge du commerce, et Claude de Girardi, en charge du stationnement (Photo : Coralie Mollaret)

« Aujourd’hui le coût du stationnement est un frein à la venue en centre-ville », reconnaît Pierre Balazard, le président de l'association commerçante, Coeur de Nîmes, « après les longs travaux, nos clients ont pris d’autres habitudes de consommation, en allant dans les grandes zones commerciales où les parkings sont gratuits ». D'ailleurs les parkings souterrains sont rarement pleins le samedi après-midi, a reconnu la mairie.

Jouer le jeu

Pour l’heure, l’extension de la Pcard en est à ses débuts. Les commerçants peuvent se fournir auprès d’Interparking pour récupérer gratuitement un terminal Pcard. Concernant les parkings Indigo, le dispositif sera en vigueur à la rentrée, « le temps d’opérer quelques petits réglages techniques », informe Paul Malet, responsable du service fidélisation clients d’Interparking.

L’association Cœur de Nîmes, elle, doit faire le plus dur : convaincre ses adhérents et autres indépendants de l’Écusson d'adhérer au dispositif. Sachant que la réussite de la Pcard dépend d'abord de leur volonté et de leur implication collective...

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Pour se procurer la Pcard : http://www.interparking.be/fr-BE/payment%20products/P-Card/

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité