Actualité générale.Actualités

BILAN DES ÉCOLES RÉGIONALES DE LA 2EME CHANCE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON !

region-languedoc-roussillon.gif

Mises en place en 2006, les Ecoles Régionales de la 2ème chance du Languedoc-Roussillon sont reconnues unanimement comme un complément essentiel du dispositif régional de formation.

Depuis leur lancement, près de 1 000 jeunes du Languedoc Roussillon ont pu bénéficier d'un parcours au sein des différentes ER2C, réparties sur le territoire régional.

Plus que jamais, l'insertion sociale et professionnelle de ces jeunes est une priorité de la Région. Il s'agit notamment de renforcer l'égalité des chances en offrant à tous la possibilité de s'orienter soit vers l'emploi direct, soit vers une formation qualifiante.

Trop de jeunes continuent à sortir du système éducatif sans diplôme. En Languedoc-Roussillon, ils sont chaque année 5 000 à être dans cette situation représentant 6 % des effectifs des élèves quittant le collège ou abandonnant la première année d'un CAP ou d'un BEP.

Parmi eux, 33 % sont en situation d'illettrisme. Il était donc urgent de promouvoir des dispositifs complémentaires pour rapprocher ces publics du monde économique ou relancer une dynamique d'insertion par une reprise d'études.

Aujourd'hui, huit écoles sont ouvertes en Languedoc-Roussillon :

- Alès,

- Béziers,

- Carcassonne,

- Mende,

- 2 à Montpellier,

Nîmes,

- Perpignan.

La prochaine ER2C ouvre ses portes ce mois-ci à Narbonne.

Les résultats : 64% des stagiaires ont pris un nouveau départ en 2010 !

Les taux de sorties positives des élèves oscillent entre 58 et 64 %, suivant les années. Les parcours des élèves débouchent vers l'emploi (contrats aidés, contrats d'apprentissage, contrats de professionnalisation), vers une formation qualifiante ou diplômante, ou vers un retour en formation initiale.

Ces chiffres sont supérieurs à ceux des autres mesures de pré-qualification, comme l'atteste une enquête de l'INSEE de 2008 sur le devenir des stagiaires de la formation professionnelle indiquant un taux de sortie positive (formation et emploi) de 45 %.

En fonction des parcours, les jeunes ont effectué deux ou trois périodes de stages en entreprise, d'une durée de deux à quatre semaines, dans des domaines d'activités variés : vente, bâtiment, aides aux personnes, agro-alimentaire… Ces stages permettent aux jeunes de prendre en compte les contraintes et problématiques de la vie professionnelle.

L'investissement financier annuel en 2010/2011 pour les ER2C représente un montant total de plus de 2 M€, pris en charge à parts égales par la Région et le FSE. En complément, la Région finance également la rémunération pour les élèves ne pouvant prétendre à une prise en charge financière de la part de Pôle Emploi (ex : Assedic).

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité