Actualité générale.Actualités

FERMETURE DE LA BASE AÉRONAVALE DE NÎMES-GARONS : LE SYNDICAT MIXTE DE L’AÉROPORT ASSURERA PLEINEMENT LA GESTION DE L’ENSEMBLE DU SITE

fournier.jpg

 

 

La base aéronavale de Nîmes-Garons ferme le 2 juillet 2011.

 

Cependant, l’aéroport civil connaît une importante activité de transport de passagers (700 emplois directs et indirects ), de maintenance et réparation d’avions civils.

 

Le maintien d’une activité aéronautique à Nîmes est donc un enjeu économique de première importance et la reconversion de la base aéronautique navale fait l’objet d’un accompagnement prioritaire.

 

C'est dans ce sens que Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes vient de nous faire parvenir à la rédaction de www.objectifgard.com, le communiqué suivant :

 

"Ce jeudi 30 juin 2011, à l’issue du Conseil syndical du Syndicat Mixte de l’aéroport Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes, j’ai signé la convention annexée à l’arrêté interministériel portant « transfert de gestion dépendant du domaine public militaire de l’état au profit du Syndicat Mixte de l’aéroport» ainsi qu’une convention de mandat avec VEOLIA.

 

En clair, cela signifie qu’à compter du départ effectif de la BAN au 1er juillet 2011 de cette année, le Syndicat Mixte assumera pleinement la gestion de l’ensemble du site aéroportuaire.

 

C’est donc un jour historique pour notre territoire.

 

Depuis le 1er janvier 2006, à la suite de la défaillance de la CCI de Nîmes, notre Syndicat Mixte gère les fonctions civiles de l’aéroport Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes.

 

A la suite d’une décision unilatérale d’Hervé Morin, Ministre de la Défense de l’époque, nous savons depuis le 24 juillet 2008 que la BAN abandonne aujourd’hui ses activités et notre territoire.

 

Depuis lors, nous avons engagé une négociation complexe et particulièrement difficile avec les différents services de l’Etat.

 

Ce travail mené, avec l’appui et le soutien de la Préfecture, nous permet aujourd’hui d’être raisonnablement optimistes.

 

Je tiens ici, à remercier encore très directement chacune des collectivités membres, Conseil Général, Grand Alès et Nîmes Métropole, pour leur implication dans ce dossier à mes côtés ainsi que le Conseil Régional pour son aide.

 

C’est la force de notre unité qui m’a permis notamment de convaincre le gouvernement de signer le 6 avril dernier un Plan Local de Redynamisation doté de 4,5 millions d’euros.

 

Aujourd’hui, avec la reprise de l’aéroport par le Syndicat Mixte, nous pouvons affirmer que nous sommes parvenus à créer les conditions nous permettant de maintenir les 750 emplois qui y sont liés et à envisager un développement des activités autour de notre centre aéroportuaire.

 

Un développement qui devrait passer par l’implantation d’ici à la fin de l’année de l’ESMA, pour lequel le Ministre de la Défense m’a confirmé dans un courrier daté du 16 juin dernier, avoir, je le cite, « donné toutes les instructions pour que l’école de pilotage de l’ESMA puisse s’implanter et développer son activité aéronautique sur le site de la base aéronavale ».

 

Nous avons, maintenant une importante responsabilité pour la réussite du projet que nous avons collectivement voulu mettre en œuvre autour de ce site, avec je le souhaite une implication directe du Conseil Régional."

 

Jean-Paul FOURNIER

Sénateur-Maire de Nîmes

Président du Syndicat Mixte Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité