Actualité générale.Actualités

SAINT-DIONISY : LA RESTAURATION RAPIDE MAL ACCUEILLIE

Après une dernière manifestation (dimanche) des « anti » fast food sur le territoire de la commune de Saint-Dionisy, située à 5 km de Calvisson, et à 10 km de Milhaud, le village et son élu, Michel Gabach, soutenu dans sa démarche par tout le territoire du Vaunage (association de jeunes du village, maires des alentours et habitants extérieurs…) prépare déjà une « contre-offensive ».

D’après la direction nationale de la marque américaine, relayée jeudi dernier par le site internet de la commune, il n’y aurait pas ou du moins « plus de projet d'implantation de leur enseigne sur la commune », au niveau de la zone du « CD 40 » (ou lieu-dit Cante-Renard).

Pourtant, Monsieur le Maire indique que l’affaire remonte au 18 octobre dernier lorsqu’il reçoit, dans un premier temps, par courrier, une demande de certificat d’urbanisme (C.U.). Dans un deuxième temps, le propriétaire de la parcelle et le promoteur du projet sont reçus en mairie, et auraient venté les avantages de celui-ci auprès de l’édile, ce qui est retranscrit dans la délibération du conseil municipal du 15 novembre 2011. L'élu comprend lors de cet entretien qu'il s'agissait bien de l'enseigne internationale.

Malgré les possibles impacts économiques en termes d’emplois et pour les producteurs locaux, Michel Gabach montre son opposition, mais souhaite l’avis de son conseil municipal, ainsi que celui de ses administrés.

C’est alors qu’une consultation s’organise entre le 4 et le 14 novembre dernier, et recueille 77 contributions, via Internet et le cahier de consultation installé en mairie, et après une campagne d’affichage, et une communication sur le site municipal notamment. Résultat sans appel puisque 90% des habitants votent contre le projet, 8% votent pour et 2% ne se prononcent pas. La délibération du conseil municipal suit alors la décision populaire.

A noter qu’au cours du débat, on évoque la taille réduite de la commune de 900 habitants et son projet environnemental qui la rendraient incompatible avec les plans du promoteur. Autre point d'achoppement : le projet emploi ne serait pas crédible. Une pétition contre l'installation potentielle du restaurant circule alors, et a recueilli jusqu’ici environ 450 signatures, dont 350 de la part d’habitants de Saint-Dionisy et 100 autres de l’extérieur, auxquelles on peut associer les 225 signataires-internautes qui se sont manifestés sur le site www.vaunage.net. Dans trois semaines, l’ensemble des signatures de la pétition seront remises à la mairie avant une nouvelle délibération.

Mais, d’ores et déjà, Michel Gabach nous a confié que la mairie se trouvait en pleine réforme du document d’urbanisme, ce qui pourrait lui permettre d’obtenir un P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) : un moyen pour la municipalité de reprendre la main sur l’installation future de commerces sur la commune. Rappelons qu’actuellement, son C.O.S. (coefficient d'occupation des sols) ne lui permet pas d’influer comme elle le souhaiterait sur la zone dite du « CD 30 », placée en « zone ouverte au commerce ».

Désormais, le maire est confiant et nous a précisé : « on va continuer à travailler avec notre cabinet d’urbanisme ». Sur le territoire du Vaunage, sept communes, dont Calvisson et Caveirac soutiennent la démarche de Saint-Dionisy.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité