A la uneActualité générale.Actualités

NÎMES : UNE BOUTIQUE SEXY QUI « SURFE » SUR LA VAGUE DE L’ÉROTISME

Photo © objectifgard.com / MA

Alors que le salon de l’érotisme Eropolis ouvre ses portes ce week-end, Objectif Gard a voulu connaître les dernières tendances, et « pousser la porte » d’une des nombreuses boutiques qui fleurissent un peu partout, et qui apportent une alternative aux fameux Sex Shops, encore seuls sur le secteurs il y a peu.

Amandine Reynaud, la nouvelle propriétaire (avec son conjoint) du Carré Rose, une petite boutique située en centre-ville de Nîmes, plutôt discrète et « cosy », nous explique un peu l’esprit de son commerce, comme il y en a d’autres désormais sur le marché des plaisirs intimes. Il s’agit, plutôt que d’un Sex Shop, d’un « Love Store concept » nous a-t-elle précisé, « chic et intime », comme son enseigne le précise.

Canards, huile de massage et bougies comestibles

Le top des ventes pour l’année écoulée, comme pour celle qui vient de commencer : le désormais célèbre petit canard vibrant, ainsi que les huiles de massages et les bougies. D’ailleurs, l’inventivité ne s’arrête pas à ces « must » puisque la propriétaire du Carré Rose nous précise que les grandes tendances 2012 vont vers les « cosmétiques gourmandes » : huiles de massage, bougies et lubrifiants comestibles. Ensuite, les Sex Toys  pour couple ne manquent pas de « booster » les ventes d’Amandine, qui ne semble pas marquer le pas dans un contexte de crise générale : « Je n’ai pas me plaindre. On a repris en août la boutique tenu par un autre propriétaire, et la réussite est là ». Même si le secteur de l’érotisme et des jeux entre adultes ne semble pas connaître la crise, « les gens ont un budget limité, mais veulent continuer à se faire plaisir dans leur couple ».

Photo © objectifgard.com / MA

« 30 et 50 euros par mois par client pour se faire plaisir »

Côté chiffres : « On est entre 30 et 50 euros par mois, ou tous les deux mois en moyenne par client ». Et concernant le type de clients qui fréquente la boutique, Amandine lève tout préjugé sur ce type de commerce qui s’adresse davantage aux femmes, même si l’on y croise aussi des jeunes hommes. « Une boutique chic, tenue par une femme, où les fenêtres ne sont pas teintés, et où vous ne trouverez pas [messieurs] de cabine de diffusion de vidéos à caractère pornographique » […] Il s’agit davantage « d’articles sensuels voire rigolos plutôt que portés sur le SM ».

Mais il semblerait qu’il y ait bien une évolution du regard que l’on porte sur ces espaces de vente : « Les gens sont de plus en plus ouverts, les mœurs ont évolué du tout au tout, on tolère un peu plus les magasins de ce type. Mais les Sex Shops resteront des Sex Shops, dans des lieux plus à l’écart, où l’on entre peut-être moins facilement qu’ici », nous précise Amandine.

« ma plus jeune cliente a 16 ans, et la plus âgée en a 85 »

Et la jeune femme de préciser que parmi ses clientes, tous les âges et toutes les couches de populations sont représentés : « ma plus jeune cliente a 16 ans, et la plus âgée en a 85. Avant, je ne pense pas qu’un couple de 85 ans serait entrés dans un Sex Shop par exemple. Mais là, on n’est pas au bord de la route. C’est plus ouvert, plus coloré, avec des articles rigolos ».

Photo © objectifgard.com / MA

La propriétaire du Carré Rose n’oublie pas de nous rappeler la législation liée à son activité. Deux espaces différents composent sa boutique : l’un est ouvert au moins de 18 ans, avec les jeux, jouets softs, lingerie, et huiles de massages, tandis que l’espace « adultes » est réservé aux autres Sex Toys dit « pénétrants ».

Les salons de l’érotisme pour se faire connaître et vendre davantage

Les salons de l’érotisme ne sont pas boudés non plus par ce type d’enseignes, puisque ces évènements d’envergures ne s’adressent pas uniquement aux amateurs de films réservés aux adultes et autres animations « Hot » sur podiums. Amandine nous a d’ailleurs précisé : « On fait quasiment tous les salons de l’érotisme, dont les deux plus importants,  ceux de Besançon et de Mulhouse (avec 1.000 m² d’exposition), et après ceux qui sont organisés par Eropolis à Paris, Marseille, Toulouse… Ce qui nous permet de vendre un peu plus d’articles, de nous faire connaître dans toute France, et de recruter aussi des vendeuses à domicile ».

Une année 2012 qui semble commencer comme 2011 l’a terminé sur ce point… Aux couleurs de la sensualité, malgré une économie globale qui semble, elle, bien plus « morose »…

Info Plus :

Le Carré Rose
9, rue de la Trésorerie
30 000 Nîmes
Tél. : 04.66.40.39.79.
www.lecarrerose.fr

Photo © objectifgard.com / MA

 

Etiquette

3 réactions sur “NÎMES : UNE BOUTIQUE SEXY QUI « SURFE » SUR LA VAGUE DE L’ÉROTISME”

    1. j’aimerai bien savoir qui est la personne qui a laissé ce com, car complètement à coté de la plaque ou alors elle s’est trompée de boutique, les prix sont tout à fait correct par rapport aux autres et cette jeune fille et pas cette « dame » (cela prouve que vous n’y êtes jamais allé), est très commerçante et très agréable, mais véritablement on ne peut pas plaire à tout le monde, mais pour mettre de tel commentaire avec autant de fautes d’orthographe, ce ne peut être que de la jalousie.
      continuez comme ça Amandine c’est une très belle reprise, que du ++++

  1. Bonjour Sylvie,
    La boutique a changée, je viens de reprendre avec mon conjoint.
    Je ne suis pas du tout perverse ni trop élevée en prix.
    Je vous invite donc à venir en boutique pour le constater vous même.

    Je suis en effet plus une jeune fille qu’une dame. si Vous êtes mécontente alors tanpis pour vous.

    Jusqu’à présent je n’ai eu que des retours positifs.
    Comme le dit Maya, la jalousie est bien présente dans ce milieu, et malheureusement on ne peu plaire à tout le monde.

    et Merci à Maya!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité