PolitiquePolitique.

DAMIEN ALARY BOYCOTTE LA VISITE DE MAURICE LEROY DU 23 JANVIER !

Le ministre de la Ville, Maurice Leroy, n’arrivera pas en terrain conquis semble-t-il, lundi prochain, alors qu’il se déplace à Nîmes et Beaucaire. En effet, le président du département, Damien Alary ne suivra pas la visite organisée (notamment) sur les lieux de réalisations dans le cadre de la rénovation urbaine. Denis Bouad, président d’Habitat du Gard, Bernard Auzon-Cape, conseiller général du canton Nîmes VI, délégué à la politique de la ville et Juan Martinez, conseiller général du canton de Beaucaire ont également décidé de boycotter la venue du ministre, et ancien député de Loir-et-Cher.

Damien Alary s’indigne d’une baisse de soutien de la part de l’Etat dans le cadre de la politique de la ville et des quartiers. Par voie de communiqué, celui-ci dresse son propre constat : « Les fractures sociales persistent, s’aggravent dans nos quartiers. On ne peut pas laisser nos institutions abandonner nos habitants. Nous ne sommes pas dupes de l’opportunité de cette visite ! »

S’adressant aux « associations gardoises œuvrant pour améliorer les conditions de vie des citoyens », le chef de l’exécutif gardois a voulu confirmer « le soutien financier du Département pour l’année 2012, via le fonds de développement social (FDS) » […] « malgré la baisse de 12% des crédits de l’Etat ». M. Alary s’interroge également sur le futur mode d’accompagnement des habitants des quartiers : « quand on sait que l’Etat a réduit sa subvention par logement de 5000 euros à 1000 euros en un an, ou que les contrats aidés sont passés de 5 860 CAE dans le Gard en 2010 à seulement 7 800 pour toute la région en 2011 ».

La « caravane » de l’ancien « bédouin » de l’équipe de campagne du candidat Bayrou à la présidentielle de 2007, Maurice Leroy, sera sans doute allégée de quelques élus gardois lundi 23 janvier… Mais qu’en sera-t-il de l’avenir des quartiers finalement ? Seront-ils sacrifiés sur l’autel des réductions budgétaires de l’Etat ? Ou constitueront-ils un simple enjeu pour les prochaines élections présidentielles et législatives ?

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité