Actualité générale.Actualités

GARD : LE PRÉFET TIRE UN BON BILAN DES 9.000 PATROUILLEURS DE LA POLICE NATIONALE

Photo © objectifgard.com / MA

Le 1er juillet 2011 a été lancé le dispositif des patrouilleurs de la police nationale par le ministère de l’Intérieur, dans le Gard, cela représente précisément 9.356 patrouilles déployées entre le 1er juillet et le 31 décembre 2011 sur les villes de Nîmes, Alès, Bagnols-sur-Cèze, Beaucaire, les Angles et Villeneuve-lès-Avignon.

Une présence « accrue sur la voie publique » qui se serait accompagnée « d’une baisse notable des faits de voie publique, avec notamment une baisse de 4,8 % pour les vols à la tire et une baisse de 10 % pour les vols à la roulotte », d'après le préfet du Gard.

Cyriel Bouquet (secrétaire départemental du syndicat Alliance police nationale) précise pourtant que « les effectifs sont restés constants » sur le département, et salue le « dévouement des fonctionnaires de police » qui a permis ce résultat, grâce au système dit de « l’optimisation ». Il s’agit en fait de déployer beaucoup plus de fonctionnaires sur le terrain, grâce à un contingent d’heures supplémentaires « désormais rémunérées » et non plus « récupérées », comme nous l’explique le représentant syndical. Sans « l’optimisation », basée sur le volontariat, avec un effectif constant, M. Bouquet indique que l’on n’aurait pu atteindre cet objectif. Sans révéler précisément à quelle hauteur ces heures supplémentaires sont rémunérées, il précise que ces volontaires « ne sont pas si bien payés qu’ils le devraient ».

Rappelons que l’objectif affiché des patrouilleurs de la police nationale est l’amélioration de la visibilité de la police sur le terrain, avec comme triple mission : la prévention, la dissuasion et la répression. Afin de lutter contre la délinquance et les infractions, ces patrouilleurs agissent autant la journée que la nuit.

Infos Plus :

Au niveau national, 7 compagnies républicaines de sécurité (CRS) sont spécialement chargées de venir renforcer les effectifs locaux de patrouilleurs pour des missions de sécurisation.

Dans le Gard, 2.971 CRS sont venus en renfort pendant 56 jours depuis la mise en place du dispositif.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité