Actualité générale.Actualités

NÎMES : Le sexagénaire de l’ancienne route d’Alès condamné à 18 mois de prison dont 15 avec sursis

L'affaire remonte au 10 avril dernier. Le forcené âgé de 62 ans s'était retranché avec son amie, dans son appartement de la résidence des Myrtes située le long de l’ancienne route d’Alès. Il menaçait de faire exploser son domicile avec une bombonne de gaz si les policiers ne répondaient pas à ses exigences : rencontrer le procureur de la République pour mener une discussion "au sujet du droit de garde de sa fille aujourd’hui âgée de 17 ans" nous avait alors confié Robert Gelli.

Après des heures de négociation et un lourd dispositif de sécurité, police nationale, municipale, SAMU, pompiers, agents de GDF, le tout renforcé par la venue d’une équipe du GIPN (Groupe d’intervention de la police nationale, Ndlr), le forcené s'était finalement laissé interpeller sans résister. Placé en détention provisoire depuis, le sexagénaire a été présenté hier, mardi 29 mai, devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Au terme de son audience, il a écopé de 18 mois de prison dont 15 avec sursis assortit d'une mise à l’épreuve et d'une obligation de soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité