A la unePolitiquePolitique.

SECURITÉ : Les idées « novatrices » du maire de Bagnols-sur-Cèze

Deboutt au centre, le maire Jean-Christian Rey.

Hier après-midi, le CLSPD (contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance) a réuni autour de la table toutes les forces vives de Bagnols-sur-Cèze : police, préfet, communauté éducative et monde associatif. Objectif : faire un bilan de la délinquance sur le secteur de Bagnols-sur-Cèze.

Et là, le maire n'a pas à rougir de la situation de son secteur : " le taux de délinquance est en baisse de 3,60% (…) Moins de 1000 faits ont été commis en 2012", annonce Gil Andreau, directeur de la police du Gard (DDSP). Et "la ville ne représente que 2,20% de la délinquance du département". Que 2,20% ?! "Attention, n'attendons pas qu'il y ait de gros problèmes pour mettre plus de moyens", réagit rapidement le maire, Jean-Christian Rey, qui compte sur la préfecture pour financer certaines de ses "idées novatrices".

De nouveau autour de la table depuis 6 mois, c'est suite au signalement de jeunes auteurs d'incivilités que la petite équipe municipale et associative s'est retrouvée pour apporter des réponses afin de préserver "la paix publique". Dès lors, après la remise en place d'une coordinatrice CSLPD et d'un agent de médiation, la municipalité a fait appel au chercheur du CNRS Laurent Mucchielli, pour "établir un diagnostic". Recueillir les chiffres mais aussi les sentiments, puisque bien souvent, "il y a un décalage entre le sentiment d'insécurité et l'insécurité réelle", s'accordent à dire les intervenants.

L'insécurité : entre le réel et le perçu ! 

Avec la coopération des institutions, le chercheur, qui a affirmé son indépendance la plus totale vis à vis du pouvoir politique, a recueilli leurs analyses. "C'est important que des personnes du terrain nous disent leur sentiment, leur vision des choses", explique le chercheur. Un point sur la vidéo-surveillance a été fait, qui égratigne légèrement les aficionados de ces petits espions électroniques… En outre, le sociologue a prévu de faire une "grande enquête", sur la "victimisation, la représentation et les peurs", auprès de 1000 habitants, pour récolter leurs points de vue. Une expérience qui pourrait s'exporter sur les jeunes. Du jamais vu dans le Gard !

Un groupe de travail ad hoc, après expertise sur le terrain, a affirmé qu'il y a "un manque de la socialisation pour les jeunes en difficultés sociales et économiques", explique Mme Duflot, la coordinatrice du CLSPD. Deux idées ont alors émergé : les chantiers éducatifs, en collaboration avec Présence 30, qui pourront remettre en activité ces jeunes. Et l'ouverture "de formation, non rémunérée, dans les secteurs de la vente, du bâtiment et de l'animation sportive. "Cela pourra aussi leur permettre d'acquérir un savoir-être (…) Puisque ces jeunes ne disposent pas des "codes de société, leur permettant de s'introduire dans la société".

L'argent, nerf de la guerre!

Quelques pics, en bonne et due forme, ont été échangés entre le maire de Bagnols-sur-Céze et le préfet Hugues Bousiges. Jean-christian Rey aimerait que ses idées "novatrices" soient, en partie, financées par le FIDP (Fond Interministériel de Prévention de la Délinquence) de la préfecture. "Nous avons une enveloppe de 340.000 euros pour 700.000 euros de demande", annonce d'emblée Mr Perrin, collaborateur du préfet.

Si le maire fait valoir le caractère "laboratoire de recherche" de son CLSPD, le préfet a expliqué ne pas pouvoir "donner de réponse tout de suite", tout en faisant un clin d’œil au représentant du conseil général qui, par le biais des CUCS (Contrats Urbains de Cohésion Sociale), peut financer certaines actions...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité