Actualité générale.ActualitésCultureGard en Feria

TAUROMACHIE Un espace José Tomas au Musée des cultures taurines de Nîmes

Créé en 2002 au lendemain de l'élection  à la mairie de Nîmes, de Jean-Paul Fournier qui marquait ainsi son attachement à la tauromachie, le Musée des cultures taurines situé à portée de voix des arènes, va accueillir un espace José Tomas, en souvenir de la corrida historique du 16 septembre dernier, durant laquelle le maestro de Galapagar indulta un toro de Parladé et coupa 9 des 10 oreilles des cinq autres exemplaires. Naturalisées, les têtes des cinq toros et l'habit de lumière, bleu et or, que le sidérant maestro portait ce jour-là, seront les premières pièces de cet espace que José Tomas a promis de venir inaugurer en personne, dès qu'il sera remis de sa fracture du pied. Sur l'invitation à cet événement, il sera vraisemblablement reproduit le monumental José Tomas que le plasticien Sylvain Fraysse a peint sur le mur du bâtiment situé sur l'emplacement du Musée de la Romanité, sur le pourtour des Arènes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité