Actualité générale.Actualités

ALÈS L’avenue d’Anduze et le PPRI au centre des débats de la réunion de quartier

DSCF7091
Les habitants des quartiers : Prairie, Promelles et Faubourg du Soleil. Ph. DR/RM

La réunion de quartier qui rassemble chaque mois le maire, les responsables des services techniques et les habitants s'est tenue lundi soir dans le tout nouveau gymnase de la prairie pour les quartiers Prairie, Promelles et Faubourg du Soleil .

Un ambiance conviviale : tapis vert et plantes vertes dans le gymnase très lumineux, d'ailleurs soulignée par une habitantes lors de la séance de questions qui suit la présentation des travaux dans la ville et dans le quartier.  Nombre de questions ont porté sur les travaux en cours sur l'avenue d'Anduze. Le maire a d'ailleurs pris les devants en s'excusant des nuisances prolongées : "Je souhaite que le résultat soit à la hauteur de la gène qu'il aura provoqué". Interrogation également d'une habitante sur le coût de ces travaux. En ce qui concerne la mise à discrétion des réseaux électriques, le budget est de 650.000 euros en deux tranches de 150.000 et 500.000 euros subventionnées par le syndicat d'électrification (à partir des taxes perçues sur les factures des consommateurs) à cela s'ajoutent quelques 380.000€ de travaux de voirie financé à 50% par la ville et l'agglomération. "Au bas mot cela fait un million" commente le maire qui en profite pour expliquer comment l'agglomération répartit sur différentes communes des dépenses communales.

Les autres questions concernent encore des questions de circulation et de parking dus surtout à la densité du quartier : ici une une réfection de revêtement qui tarde rue Cavalerie (c'est pour l'été !), là des modifications nécessaires pour les sorties des commerces avenue Olivier de Serres, là encore l'impasse des Cyprès trop étroite et dont une partie devrait être élargie, où encore l'impasse des Martinets, toujours privée (se plaint le propriétaire) alors qu'elle est d'usage public. Chaque fois qu'il semble y avoir un débat, le maire propose une visite des services sur place, comme par exemple pour un abus de passage pour un chantier dénoncé en début de séance.

DSCF7092
Le maire accompagné des différents services techniques. Photo DR/RM

Et puis est venue la question que l'on attendait plus sur le serpent de mer du PPRI (Plan de prévention des risques d'inondations). Le maire a rappelé les faits : "Le Préfet à défini un PPRI comprenant un zone rouge (aléas forts) et une zone bleue (aléas plus faibles). Nous avons déposé un recours devant le tribunal administratif de Nîmes qui a conclu en des termes peu précis que la partie concernant l'aléa fort devrait être revue (cela concerne la prairie rive droite ndlr). Le ministère de l'environnement à fait appel auprès de la cour d'appel du tribunal administratif de Marseille. Tout est bloqué et j'ai aujourd'hui demandé de mettre le Préfet en demeure d'appliquer le premier tracé"  explique Max Roustan. Son adjoint commente "Est ce que cela va changer les choses ? La zone rouge est essentiellement agricole et elle n'est de toutes les façons constructible que sous des conditions strictes. Le cœur restera donc agricole mais il y aura  sans doute une partie libérée". "C'est un sacré merdier" conclut le maire en invitant les habitants à le rejoindre sur le buffet installé à l'extérieur.

R.M

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS L’avenue d’Anduze et le PPRI au centre des débats de la réunion de quartier”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité