A la uneActualité générale.Actualités

LIVES AU PONT Des mots, du show et un invité surprise… Le tout en images

IAM, parrain du Festival Lives au Pont, 3e édition. Photo DR/S.Ma
IAM, parrain du Festival Lives au Pont, 3e édition. Photo DR/S.Ma

Lives au Pont, 3 ème édition. Le top départ de ces deux jours de concerts a été lancé hier, jeudi 11 juillet avec un plateau d'artistes des plus prestigieux. La tête d'affiche de ce festival organisé au cœur du site majestueux du Pont du Gard, a été donnée, comme de bien entendu, au célèbre groupe de rap, IAM, parrain de l'événement pour l'occasion. Akhenaton, Shurik'n, Kheops et Imhotep ont toujours traversé les générations sans jamais passer inaperçus, rassemblant les foules autour d'eux. Hier, ils l'ont encore prouvé. Aux côtés des jeunes rappeurs du groupe 1995, qui eux-mêmes se décrivent avec beaucoup d’auto-dérision comme "des génies libres", IAM force d'expérience ont donné la leçon. Reprenant leur plus grands succès, de Je danse le mia en passant par La Saga, Petit frère, Nés sous la même étoile ou des extraits de leur dernier album, Arts Martiens, ils ont fait le show pendant plus d'une heure. Le résultat de nombreuses années de travail et d'une complicité affichée sans complexe. "Pour ce dernier album, nous avons vécu ensemble. Nous sommes restés longtemps en studio à relire les textes de chacun, à écouter les mélodies, à déconner aussi. Ce sont des tranches de vie mises en commun. Et même en tournée, on vit ensemble, dans une ambiance très colonie de vacances" a confie Akhenaton avant de monter sur la scène du Pont du Gard. Un site d'ailleurs que Shurik'n se souvient avoir visité alors qu'il était écolier. Et pour rester dans le local, une journaliste rappelle au groupe le souvenir d'un concert donné dans les années 90 au cœur de la ZUP nîmoise. "Nous avions mangé dans un resto chinois dans la ZUP. Il y avait Tonton David. C'était l'époque où l'on pouvait encore se produire dans les quartiers. Aujourd'hui ça devient de plus en plus compliqué car les quartiers se sentent obligés de nous montrer qu'ils sont dangereux. Il serait bien que l'on revienne à l'esprit de partage qui existait avant."

Zob', un artiste nîmois déjanté mais surtout surdoué. Photo DR/S.Ma
Zob', un artiste nîmois déjanté mais surtout surdoué. Photo DR/S.Ma

Wax Tailor, Sound Pellegrino Therma Team et 1995, ils se sont aussi prêtés au jeu de la conférence de presse face aux journalistes venus de toute la France. Mais dans ce genre d'exercice, la palme de l'interview la plus loufoque revient à Zob', l'artiste local (de Nîmes) programmé en Before (orchestré par le Conseil général du Gard). Un affront porté à son talent, on l'attend ailleurs l'année prochaine et lui aussi d'ailleurs. L'artiste surdoué et touche à tout (slam, hip-hop, rock) accompagné de M. Gerbeck, beat-box, et de Dandy Punk à la basse et contrebasse, sème le trouble sur scène et sur le fauteuil face à la presse. Déjanté ? Oui, il l'est très certainement. Mais Zob' ne s'interdit rien, "nous, c'est du no limit artisanal", jusqu'à son tee-shirt marqué de ce charmant mot doux : "Quel public de merde !" "C'est celui qui veut se présenter aux municipales... Damien Alary... qui m'a forcé à le porter sous peine de ne pas toucher mon cachet." L'humour est particulier, mais il se laisse apprécier. Et sur scène, c'est la même, avec encore un peu plus de talent artistique, cette fois.

L'invité surprise des Lives au Pont

L'humoriste Malik Bentalha, l'invité surprise du Festival. Photo DR/S.Ma
L'humoriste Malik Bentalha, l'invité surprise du Festival. Photo DR/S.Ma

Au hasard des rencontres dans la foule, nous avons croisé le regard rieur de l'humoriste révélé par le Jamel Comedy Club, Malik Bentalha. Un autre artiste local, puis qu'avant de s'installer à Paris, il vivait avec sa famille à Laudun, mais à la place de spectateur cette fois. "Je suis en vacances chez ma famille. j'ai entendu parler du festival alors je suis venu. En plus les 1995 sont des amis, de même qu'Akhenaton." Un break de quelques jours dans le Gard avant de s'envoler vers les Etats-Unis pour le plaisir. Et puis, ce sera la rentrée en septembre au Bataclan pour jouer son spectacle Malik Bentalha se la raconte. Ensuite, il sera au Casino de Paris avec le Jamel Comedy Club avant de tourner pour le grand écran aux côtés de Zabou Breitman dans une comédie nommée Discount.

En images...

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Etiquette

2 réactions sur “LIVES AU PONT Des mots, du show et un invité surprise… Le tout en images”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité