A la uneActualité générale.ActualitésActualités Gard.CultureFéria de Nîmes.Féria Gard.

VENDANGES Six corridas et des cartels événementiels partagés par toutes les figuras du moment

E-VE-NE-MEN-TI-ELLE ... C'est en ces termes que Simon Casas dont on connaît le sens de la formule, a qualifié la Feria des Vendanges (jeudi 12  septembre - dimanche 15 septembre 2013) qu'il a présentée ce lundi matin, en direct de l'hôtel de ville. Estimant que cette Feria "était la plus belle et la plus sérieuse" proposée en France durant cette temporada, l'empresa des arènes de Nîmes qui a répondu à l'exigence de la municipalité de débuter les Vendanges le jeudi soir - afin de compenser, tant que faire se peut, les deux corridas annulées à Pentecôte - est préalablement revenu sur la défection de José Tomas que l'aficion nîmoise attendait pourtant comme le messie. Après sa prestation phénoménale de la saison passée, où il avait coupé (excusez du peu !) 11 oreilles et indulté un toro.P1090362

"Alors qu'il ne voulait pas revenir dans les arènes de Nîmes où il a laissé un souvenir impérissable, j'étais parvenu à convaincre José Tomas de réapparaître. Je l'avais d'ailleurs programmé dès le mois de mars dernier, pour deux corridas à la Pentecôte puis aux Vendanges, avant que ne survienne son accident. Ensuite, il a été question de deux engagements pour les Vendanges - le jeudi soir en ouverture et le dimanche matin - qu'il aurait honorés s'il n'y avait eu des complications médicales. Ses os demeurent fragiles. A ce jour, il n'a pu reprendre l'entraînement et a fait l'impasse sur toute la saison", a commenté Simon Casas. Contre mauvaise fortune bon coeur, le directeur des arènes de Nîmes a concocté des cartels de premier plan, dont trois à quatre constitueront de véritables événements :

- Jeudi 12 septembre à 17 h 30 : corrida de Fuente Ymbro (fer triomphateur de la feria de Pampelune qui s'est achevée ce dimanche 14 juillet) pour Finito de Cordoba, David Mora et Daniel Luque.

- Vendredi 13 septembre à 17 h 30 : corrida de l'Union des matadors de toros pour El Juli, Jose Maria Manzanares, Miguel Angel Perera, Alejandro Talavante, Juan Leal et Jimenez Fortes, qui a coupé ce dimanche une oreille de poids à un toro de Miura (chaque maestro choisira son toro parmi six ganaderias différentes). Commentant la décision de l'Arlésien Juan Bautista de ne pas toréer à Nîmes, fâché de ne pas avoir été retenu dans ce cartel prestigieux remettant au goût du jour cette corrida de promotion de la tauromachie courue au bénéfice de l'Union des matadors, Simon Casas a été catégorique : "Cette affaire ne me concerne pas. L'offre de Juan Bautista de courir cette course n'a pas été retenue par le bureau de l'Union des matadors qui souhaitait inclure dans le cartel deux jeunes valeurs montantes de la tauromachie : un espagnol avec Jimenez Fortes, un français avec Juan Leal qui, à Pentecôte, a coupé trois oreilles à Nîmes lors de son mano à mano d'alternative avec Sébastien Castella. Sa réaction est virulente, il s'est fâché avec ses petits camarades, cela ne me regarde pas, je n'ai pas plus de commentaires à faire."

- Samedi 14 septembre à 11 h 30 : corrida équestre de Bohorquez pour l'alternative de la jeune nîmoise Lea Vicens qui a coupé trois oreilles ce dernier dimanche aux Saintes-Maries-de-la-Mer, avec Diego Ventura et Paco Ojeda à cheval, ce qui ne lui interdira pas, si le coeur lui a dit, de faire quelques passes à pied. Il est à noter que Lea Vicens qui s'entraîne dans les environs de Séville, recevra symboliquement son alternative des mains d'Angel Peralta, 80 ans.

- Samedi 14 septembre à 17 h 30 : corrida de Garcigrande pour El Juli et Jose Maria Manzanares en mano à mano.

- Dimanche 15 septembre à 11 h 30 : corrida de Zalduendo pour Enrique Ponce, Sébastien Castella et Miguel Angel Perera.

- Dimanche 15 septembre à 17 h 30 : corrida de Miura pour Javier Castano et Manuel Escribano en mano à mano. Un cartel-star avec, d'une part, Javier Castagno, triomphateur de la feria des Vendanges 2012, qui avait affronté seul et de quelle belle manière, six toros de la ganaderia de Zahariche; d'autre part, Manuel Escribano, aujourd'hui apodéré par le nîmois Robert Pilès, qui a débuté sa temporada 2013 sous les meilleurs auspices en coupant deux oreilles à un toro de Miura à Séville.  Il est à noter que Canal + Espagne retransmettra une ou plusieurs de ces corridas, sans que le choix des cartels ne soit à ce jour définitivement arrêté.

LA CHARGE CONTRE LES ANTI-CORRIDAS

Interrogé sur l'offensive des anti-corridas qu'il met sur le compte de la multiplication des moyens de communication - notamment des réseaux sociaux - plutôt que sur l'augmentation du nombre des militants, Simon Casas a mis en garde les plus radicaux d'entre eux. "Je respecte ceux qui n'aiment pas la corrida, je respecte moins les militants anti-corridas, ils sont bornés, nous prennent pour des sadiques... ils n'ont pas droit. Avez-vous déjà vu une fête des anti-corridas, on ne peut avoir l'air aussi abruti qu'eux ! Ils ne méritent pas que l'on s'adresse plus longtemps à eux. Je ne supporte plus les agressions systématiques des anti-corridas. Nous exerçons un droit historique, culturel, identitaire et constitutionnel. Nous, empresas, produisons de la beauté, de l'art, du courage, de la noblesse, de l'animalité respectée. Désormais, à la première attaque je les traduirai devant la Cour européenne de Justice. Nous ne sommes pas contestés par la Justice mais, au contraire, protégés. Les minorités font partie des droits de l'homme et sont protégées par toutes les cours de Justice. Nous ne sommes plus sur le terrain du débat, mais sur celui de la réaffirmation des Droits de l'homme ", a souligné le directeur des arènes de Nîmes, sur un ton qui en disait long sur sa détermination à faire plutôt qu'à laisser faire.

Abonnements : location du mardi 16 juillet au vendredi 16 août du lundi au vendredi de 9 h à 18 h, au bureau de Simon Casas Production, 4, rue de la Violette à Nîmes (arenesdenimes.com).

Places séparées : à partir du lundi 19 août du lundi au vendredi de 9 h à 18 h, ainsi que le samedi de 9 h 30 à 12 h 30, au bureau de SCP, 4, rue de la Violette à Nîmes (arenesdenimes.com).

 

Etiquette

1 commentaire sur “VENDANGES Six corridas et des cartels événementiels partagés par toutes les figuras du moment”

  1. Très bons cartels qui reflète ce qui se fait de mieux actuelllement. Un mano à mano qui promet, la nimoise dans nos arènes, un six contre six exceptionnel. Bravo SCP et JPF!

    P.S. J’ai apprécié l’image postée par le maire sur son facebook. J’ai trouvé ca très classe, brillant et réactif. L’information est ainsi très vite passée. Je voudrais donc le remercier 🙂 (https://www.facebook.com/photo.php?fbid=180967068745044&set=a.169152643259820.1073741837.148479291993822&type=1&theater)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité