A la uneCAC AlèsSports Gard

ALÈS Le CAC Volley-Ball veut renouer avec le spectacle

Julien Anton, Ghislain Amsellem et Mickaël Blondeau pour une nouvelle ambition au CAC VB. Ph DR/RM
Julien Anton, Ghislain Amsellem et Mickaël Blondeau pour une nouvelle ambition au CAC VB. Ph DR/RM
Julien Anton, Ghislain Amsellem et Mickaël Blondeau pour une nouvelle ambition au CAC VB. Ph DR/RM

"Il a été défini qu'il nous fallait aborder la phase des play-offs dans le haut du tableau (1-8)"pour avoir l'avantage du terrain" explique l'entraîneur de l'équipe Pro B Mickaël Blondeau, lors de la conférence de presse de rentrée du CAC Volley.  "C'est relativement ambitieux d'autant que nous voulons également assurer un jeu riche et spectaculaire afin de renouer avec des salles pleines". Pour cela l'entraîneur compte beaucoup sur la personnalité du nouveau capitaine Julien Anton, "le capitaine de la la montée de Lyon" qui sera "la clef d'un groupe que nous avons voulu comme un mélange d'expérience et de jeunesse". Le président du Club Ghislain Amsellem confirme qu'après une saison difficile et avec un budget toujours en baisse, (le club est passé d'un budget d'1M€ il a y seulement 4 ans à 680.000 € cette saison !), ce ne sera pas chose facile. "D'autant que l'on ne nous a pas fait de cadeau dans le calendrier à cause de notre place de 12 ème l'an dernier". Le CAC VB attaque avec  trois matchs en déplacement avant la première rencontre à domicile le 26 octobre contre Martigues.

Ghislain Amsellem qui a renouvelé sa confiance Mickaël Blondeau, (nommé en cours de saison pour remplacer Elie Merheb qui prend en charge le centre de formation) a réussi à négocier la venue de quatre nouvelles recrues : Andrej Patuc, Jean-François Perez et Adrien Prevel aux cotés du nouveau capitaine Julien Anton. "Je ne vous cache pas qu'ils ont tous acceptés des efforts importants pour venir jouer à Alès" dit-il. De son côté Mickaël Blondeau est plus que satisfait : "Le président à réussi à valider lors de ce recrutement tous les premiers choix techniques et physiques de mes propositions".

Pour Julien Anton les choses sont encore plus claires : "Le recrutement c'est de qui donne du crédit a un projet sportif. Je suis d'Alès et je connais Ghislain Amsellem depuis longtemps. Il n'a pas hésité à donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Et les choses se mettent déjà en place. Je peux vous dire qu'on a un profil d'équipe très intéressant : Personne ne triche, tout le monde est là pour gagner.  Et quand on a douze joueurs qui ont envie de gagner, c'est plus simple que quand on en a que trois !" Même impression chez Mickaël Blondeau après les premiers matchs amicaux. "J'ai vécu une montée avec St Raphaël et je vois des similitudes." commente l'entraîneur. Quant au spectacle, Julien Anton ajoute : "Avant la montée avec Lyon, je jouais à Menen. On avait une vraie équipe. On jouait tous les matchs à guichets fermés, même quand on perdait !"

Publicité
Publicité
Publicité

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité