EconomieEnvironnement

ALÈS Des nouveaux bâtiments écologiques et de nouvelles perspectives pour Arcadie

Les nouveaux locaux d'Arcadie à Méjannes les Alès. Ph DR
Les nouveaux locaux d'Arcadie à Méjannes les Alès. Ph DR
Les nouveaux bâtiments d'Arcadie à Méjannes lès Alès. Ph DR

Au terme de 18 mois de travaux, Arcadie fait évoluer son site historique de Méjannes-lès-Alès (Gard) en créant 2 000 m2 de bâtiments industriels, 500 m2 de bureaux et une crèche d’entreprise de 11 lits.

Pour mener à bien le projet, le spécialiste français de l’aromatisation biologique mise sur une démarche atypique inspirée du référentiel Bâtiments Durables Méditerranéens (BDM) et sur l’implication d’entreprises locales. L’aménagement vise l’augmentation des capacités de stockage et de production et l’amélioration des conditions de travail et de la productivité dans le respect son éthique : L’homme au cœur de l’entreprise.

Le projet d’un montant total de 3,5 M€  a bénéficié du soutien de l’Union Européenne, de la Région Languedoc-Roussillon et du département du Gard.  Dans un communiqué, l'équipe d'Arcadie rappelle qu'elle croit fermement et à court terme à une intensification de la demande en produits certifiés bio. Ainsi "Les investissements engagés, ont été dimensionnés pour faire face à la demande des 10 ans à venir et devraient être amortis en 5 ans". Arcadie mise en effet sur une progression rapide de son chiffre d’affaires qui devrait atteindre 12 M€ en 2017 contre 8M€ actuellement, et de ses effectifs (70 salariés, contre 58 aujourd’hui).

L'équipe d'Arcadie croit fermement et à court terme à une intensification de la demande en
produits certifiés bio. Les investissements engagés, de près de 5M!, ont été dimensionnés pour
faire face à la demande des 10 ans à venir et devraient être amortis en 5 ans. Arcadie mise en
effet sur une progression rapide de son chiffre d’affaires qui devrait atteindre12 M! en 2017
contre 8M! actuellement, et de ses effectifs (70 salariés, contre 58 aujourd’hui). Après un petit
passage à vide en 2012, la croissance est donc repartie sur des taux à deux chiffres.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité