EconomieEconomie.

TRANSPORTS Après l’annonce du dépôt de bilan de Mory Ducros, la décision du tribunal est attendue aujourd’hui

Le transport au centre de la crise. Ph DR
Le transport au centre de la crise. Ph DR

Mory Ducros, le numéro 2 français de la messagerie, né de la fusion des entreprises Mory et Ducros, dont le siège a longtemps été à Nîmes et qui y emploie encore plus d'un quarantaine de personnes, a fait la une de l'actualité nationale en annonçant en fin de semaine dernière le dépôt de bilan.  L’entreprise de transport de colis Mory Ducros, emploie en effet  5 000 salariés en France et l'annonce du dépôt de bilan a secoué le monde politique. C'est aujourd'hui que le tribunal de Pontoise devrait selon tout le logique décider de placer l'entreprise en règlement judiciaire, ce qui permettrait de lui laisser le temps de trouver un repreneur. A Nîmes on veut y croire et préserver les chances en maintenant l'outil et la relation clients. Au niveau national les syndicats craignent la "casse sociale" de l'entreprise et évoquent le chiffre de 2000 à 3000 suppressions d'emplois. Selon la direction Mory Ducros aurait enregistré une perte d'exploitation de 65 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 670 millions d'euros en 2012.  Ces derniers mois, l'entreprise, a réduit le nombre de ses agences en France de 115 à 84. Les salariés nîmois, ont déjà vécu en septembre 2001 le transfert du siège de l'entreprise Ducros créée après guerre à Nîmes vers Marseille avec une centaine de licenciements.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité