Economie

ALÈS Le projet de territoire livré aux habitants par Max Roustan

Le projet de territoire "un travail collectif unique en France" que Max Roustan tient à présenter au public. Ph DR/RM
Le projet de territoire "un travail collectif unique en France" que Max Roustan tient à présenter au public. Ph DR/RM
Le projet de territoire "un travail collectif unique en France" que Max Roustan a tenu à présenter au public. Ph DR/RM

Après les trois présentations publiques début septembre le projet de territoire mis en place par Alès Agglomération se livre cette fois directement au public dans les boites aux lettres et sur Internet.

Max Roustan l'avait annoncé, le vote à l'unanimité du projet de territoire le 3 octobre dernier constitue pour lui une grande avancée qu'il souhaitait partager avec la population "Il s'agit à ce jour d'une démarche unique en France. Nous pouvons donc collectivement en être fiers. Cette unanimité démontre que les élus d'Alès Agglomération ont su privilégier l'intérêt général à l'individualisme et surtout ont réussi à dépasser les vieilles querelles et les préférences partisanes." commente le Président de la nouvelle agglomération à 50 communes. Le projet de territoire à donc fait l'objet à la fois d'un tiré a part du journal de L'Agglomération distribué toutes boites mais a également donné lieu à la création d'un site dédié : www.projetdeterritoire.alesagglo.fr

Version papier ou Internet

Dans la version Internet on retrouve, outre la possibilité de télécharger la version 28 pages distribué toutes boites, celle de télécharger une version complète de 100 pages. De plus la présentation Internet s'agrémente de très nombreuse images et vidéos supplémentaires et, ce qui est encore plus significatif, de témoignages et d'appréciations des élus. Mais plus encore, sont invités à participer à la fois des acteurs économiques comme Bruno Goubet directeur de l'Ecole des Mînes ou encore Francis Cabanat, président de la CCI, mais aussi des personnalités comme, pour le spectacle, Denis Lafaurie, Directeur du Cratère ou encore Antoine Leclerc délégué général du Festival du Cinéma. Enfin à cela s'ajoutent des témoignages des "gens de la rue" notamment sur la question de l'offre numérique.

Un gros morceau à avaler

Comme lors de sa première présentation au public en septembre dernier (voir notre article), cela reste quand même “un gros morceau à avaler” malgré les efforts de présentation. L'avantage c'est que le support papier ou Internet permet d'aborder les différents chapitres à tête reposée ou de ne s'intéresser qu'un un des aspects du projets selon les centres d'intérêts . Car l'architecture de la démarche prise dans son ensemble reste très lourde : D’abord un diagnostic puis l’expression d’une volonté politique qui va déboucher elle-même sur 5 axes stratégiques. (La plaquette de 28 pages s'arrête à ce stade). La démarche se poursuit dans le détail avec une liste de priorités d’actions pur chaque axes stratégiques résumés  au final par une dizaine de grandes priorités qui se dégagent  comme des axes forts de travail pour l’avenir : “le grand projet numérique, l’expérimentation sociétale des innovations, l’innovation industrielle, le développement de la formation tout au long de la vie, l’animation culturelle, la complémentarité ville-espace rural, l’agriculture et les filières courtes, le tourisme, la qualité de vie, la garantie des ressources en eau, la promotion et la mise en avant des atouts territoriaux”.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité