Faits DiversJustice.

WELDOM. La justice reconnait le licenciement abusif pour appartenance syndicale

Photo d'illustration.  © objectifgard.com / S.MA
Photo d'illustration. © objectifgard.com / S.MA

Une bonne nouvelle pour les deux salariés de la franchise du magasin du bricolage Weldom, licenciés en 2010. Syndiqués à la CFDT Services Gard Lozère, les deux jeunes salariés - qui souhaitent garder l'annomymat- avaient été virés pour faute professionnelle.

A travers un communiqué de presse, le syndicat annonce que le conseil des prud'hommes a requalifié le licenciement en "en licenciement sans cause réelle et sérieuse". Le premier salarié n'a pas souhaité faire appel de ce jugement. Le second, lui s'est pourvu à la cour d'Appel. Résultat : la justice a prononcé la nullité du licenciement pour discrimination syndicale, a confirmé l'allocation de dommages et intérêts pour licenciement nul (en lieu et place d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse et a alloué une somme complémentaire au titre d'un licenciement vexatoire.

Le Syndicat CFDT Services Gard Lozère se félicite pour ces victoires arrachées de haute lutte, et des dénouements heureux pour les deux salariés... Et de conclure : "Il tient à préciser qu’il mettra toujours un point d’honneur à soutenir ses adhérents victimes de discriminations syndicales".

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité