A la uneFaits Divers

IMAGE DU JOUR Incendie à Milhaud :  » J’ai peur de perdre mon travail « , craint un salarié de Delta Print

(Photo J.-M.C.)
(Photo J.-M.C.)
La façade en taule de l'usine n'a pas résisté aux flammes.  (Photo J.-M.C.)

Sur un parking de la zone artisanale d'Aubépin, à Milhaud, les sapeurs-pompiers ont installé leur poste de commandement. Depuis hier midi, ils luttent contre l'incendie de l'imprimerie Delta Print, qui a pris feu pour des raisons encore inconnues. Ce lundi matin, le nuage de fumée blanche et l'odeur de cendre montrent que le combat avec les flammes n'est pas encore terminé. Une situation que Michel, employé depuis plus de 20 ans au sein de l'entreprise, vit mal. " On est forcément un peu choqué. Je devais commencer à 6 heures du matin et quand je me suis présenté, j'ai vu tous ces pompiers. " Groggy, il est revenu sur les lieux avec sa femme en début de matinée, pour voir l'étendue des dégâts. " C'est inquiétant. On voit que le toit s'est effondré et les machines en métal à l'intérieur sont foutues. J'ai peur de perdre mon travail ", avoue-t-il finalement. Pour les salariés, un local administratif d'urgence a été ouvert à la mairie de Milhaud.

" Des flammes de 2 mètres de haut "

Aux abords de l'entreprise, les habitations évacuées ont néanmoins pu être réinvesties par leurs propriétaires. Francis Prone, dont l'habitation jouxte Delta Print, a craint pour sa maison. " On ne tenait pas sur la terrasse tellement il faisait chaud. Les volets étaient bouillants et les flammes faisait deux mètres de haut. Heureusement, le vent soufflait dans l'autre direction ". Évacué pour la nuit, il a pu retrouver ce matin, la maison dans laquelle il habite depuis 25 ans. " Je peux vous dire que l'on a pas dormi tranquille. J'ai quand même un peu peur pour la salle des machines de ma piscine ". À moins de dix mètres de son jardin, le stock de papier brûle encore mais l'intensité des flammes n'est plus la même que la vieille. Par précaution, l'électricité a été coupée dans le quartier. Certains commerces ont même dû fermer pour la journée.

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité