A la unePolitique

GRAND AVIGNON Jean-Marc Roubaud, président d’agglo à la recherche du  » consensus « 

Photo archive Anthony Maurin
D.R/Jean-Marc Roubaud, maire de Villeneuve-lès-Avignon rempile pour un quatrième mandat.
Jean-Marc Roubaud a été élu avec 43 voix sur 72, dès le premier tour. (Photo D.R./J.-M.C.)

Après des mois de campagne, l'élection du président de l'agglomération du Grand Avignon a accouché d'un résultat attendu. Jean-Marc Roubaud, maire UMP de Villeneuve-les-Avignon, a été élu alors que la droite pouvait compter sur 30 conseillers communautaires, contre 27 à la gauche et 11 au Front National et quatre sans étiquette. Dès le premier tour, il a comptabilisé 43 voix, soit la majorité des 72 votants que compte l'assemblée. La présidence de l'agglomération traverse donc le Rhône pour s'installer dans le Gard. Pourtant, Jean-Marc Roubaud ne veut pas faire de distinctions entre les 15 communes du Gard et du Vaucluse qui composent l'agglomération. " J'ai toujours été un militant de l'intercommunalité. Le débat actuel sur les collectivités me donne raison. Il faut mutualiser les réformes ".

Pour s'assurer la collaboration de tous, Jean-Marc Roubaud veut à tout prix éviter les " blocages politiques qui ne mènent à rien ". Il se veut le " président du consensus ". Il a par ailleurs nommé  14 vice-présidents, ainsi les 15 communes seront représentées parce-que " plusieurs maires avaient peur de ne plus l'être ". Un deal qui lui paraissait " équitable ". Et si certains l'accusent d'avoir profité des voix de conseillers communautaires FN, il balaye l'argument du revers de la main. " Je n'ai pas été élu par des partis politiques mais par des conseillers communautaires. Quand des députés PS sont élus suite à des triangulaires, personne ne vient leur rappeler qu'ils ont profité de voix du FN ". Durant six ans, Jean-Marc Roubaud aura fort à faire en matière " de développement économique mais aussi de transport ". Le tram sera ainsi un dossier important de son mandat.

jeanmarie.cornuaille@objectifgard.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. Il a raison d’avoir accepter les voix du F.N. et espérons pour cette agglomération une situation que nous avions eu avec Jacques Blanc comme Président du Languedoc-Roussillon qui est maintenant 3 fois plus endetté malgré le doublement des impôts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité