A la uneActualités

BAGNOLS Deux nouveaux officiers à la compagnie de gendarmerie

Le capitaine Urena (à D.) et le lieutenant Carboni, deux nouveaux officiers à la compagnie de gendarmerie de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Le capitaine Urena (à D.) et le lieutenant Carboni, deux nouveaux officiers à la compagnie de gendarmerie de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils sont certes nouveaux à la compagnie de gendarmerie de Bagnols, mais ils sont loin d’être des « bleus » : deux nouveaux officiers viennent de rejoindre la compagnie commandée depuis trois ans par le chef d’escadron Philippe Daziano-Leclercq.

Le capitaine Eric Urena, 49 ans, est affecté comme commandant en second et le lieutenant Christophe Carboni, 45 ans, comme adjoint.

Le Gard, un terrain connu

Le premier arrive du Peloton de surveillance et d’intervention de Nîmes, le PSIG, qu’il commandait depuis cinq ans. Le second commandait la communauté de brigades de Barbezieux-Saint-Hilaire, en Charente. Comme son collègue, il a lui aussi déjà servi dans le Gard, mais il y a une quinzaine d’années, à Calvisson. « Mais je connais beaucoup moins bien Bagnols que le capitaine », ajoute le lieutenant Carboni, et pour cause : le capitaine Urena est déjà passé par la compagnie de Bagnols, en tant qu’adjoint au PSIG de Bagnols de 2002 à 2008.

Pour le capitaine, Bagnols est donc un terrain connu : « j’y retrouve les mêmes problématiques que j’ai quittées il y a dix ans, comme cette délinquance externe à la compagnie, une délinquance de passage liée à l’axe de circulation nord-sud qui traverse le Gard rhodanien. » Et les deux militaires sont tout de suite rentrés dans le vif du sujet, en secondant le commandant dans une période estivale synonyme de fort afflux de population, tourisme oblige : « on a des endroits caractéristiques comme les cascades du Sautadet ou Uzès, où nous avons des transferts de populations importants », note le capitaine, qui peut heureusement compter sur un autre afflux, celui de gendarmes réservistes et mobiles venus en renfort.

Il est désormais chargé « d’assurer la continuité du commandement quand le commandant n’est pas présent, dans le respect de ses directives », mais aussi « d’activer les orientations du service. » Le rôle d’adjoint assumé par le lieutenant Carboni le voit notamment prendre en charge les tâches de police judiciaire.

Deux parcours très différents

Des rôles importants, confiés à deux gendarmes expérimentés aux parcours très différents. D’un côté le Tarasconnais Eric Urena, rentré dans la gendarmerie en 1989 à 21 ans après avoir travaillé comme électromécanicien, qui alternera entre les Pyrénées-Orientales et le Gard des postes en escadron et dans différents PSIG (Perpignan, Bagnols, puis Vinça et Nîmes qu’il a commandés), et de l’autre le bourlingueur Christophe Carboni. Ce Corse d’origine a débuté en Bretagne en 1994 après avoir été VRP (« ça mène à tout ! », plaisante-t-il), avant de passer par Calvisson, puis de partir aux Marquises, à la section de recherches de Papeete, en Corse avec la brigade de Propriano, puis les brigades de recherches de Sartène et de Calvi, le retour sur le continent avec la Charente et donc un second passage dans le Gard.

Logés à la caserne, c’est obligatoire, les deux néo-Bagnolais comptent aussi profiter du Gard rhodanien pour s’adonner à leurs passions respectives. Le VTT pour le capitaine Urano, qui a « déjà cassé quelques vélos sur les chemins » du Gard rhodanien, et « le sport cyno », avec des chiens donc, pour le lieutenant Carboni, qui compte également se remettre à l’apiculture et au parachutisme. « Enfin si j’ai le temps, on a un boulot assez prenant ! », prend-il le soin de préciser.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité