A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE cagnotte tombée du ciel, limitation à 80 km/h sur les routes secondaires : le best-of des commentaires de la semaine

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

(Giphy / DR)

Comme chaque semaine amis lecteurs, dès lors qu'il s'agit de faire preuve d'humour vous ne manquez pas de talent. Et comme de nombreux sujets prêtaient à en rire plutôt que d'en pleurer, vous vous en êtes donnés à coeur joie. Au chapitre des sujets qui vous ont inspiré cette semaine, on trouvait cette histoire de sac de sport garni de 86 000 euros tombé du ciel en plein quartier du Chemin bas d'Avignon et dont personne ne revendique la propriété. Sauf vous, bien sûr ! Mais aussi la décision du gouvernement d'abaisser à 80 km/h la limite de vitesse sur les routes secondaires. Et là  encore, y'a du lourd. Show devant !

Vous y'en a vouloir des sous !

Concernant le fameux sac de sport, sur la page facebook du journal, Isa se réjouit : "super ! vous avez retrouvé mon sac ! 😂😂" tandis que Dali fait mine de s'interroger : "en gros, si je dis c'est à moi je risque quoi ?  🤔 " De son côté Corinne explique "Domage jaurai bien QUE sa tombe devant moi jaurai sue quoi faire (sic)." Lo a une idée sur la l'origine de cette manne providentielle : "c'est des économies pardi...qui n’a pas 80 000€ chez soi ? 😂😂" Il est vrai qu'à une époque où, selon un fils de pub bien connu, qui n'est pas mon frère (Jacques) mais dont le prénom commence par...Jacques et le nom de famille par Séguela, il est bienséant d'avoir une Rolex à 50 ans pour pouvoir considérer avoir réussi sa vie, après tout, 80 000 euros... Quant à Desp, certainement nourrie aux James Bond et autres films d'action, elle réclame qu'on lui rende son magot et explique "mon hélico avait encore la porte ouverte. Mon pognon c'est envolé (sic). Rendez-le moi !" Quoi qu'il en soit, le ou la propriétaire n'a plus qu'à se faire connaître au commissariat de Nîmes pour récupérer son bien. Pour info, et comme on est toujours prêt à donner un coup de main et qu'on ne sait pas quoi inventer pour vous faire plaisir, on vous redonne l'adresse : 245 avenue Pierre Gamel. N'oubliez pas de présenter une pièce d'identité...

 "On s'endort facilement sur une route déserte..."

À propos de l'annonce de la mise en place de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes départementales, Monique a un avis tranché à défaut d'une orthographe qui soit aussi incisive. Le tout de son cru ! : "Je suis contre des 80 hmh qui nous impose alors que ce gouvernement roule avec des chauffeurs. les communes devrait plus tôt arranger les routes. certaines sont pourris. et les personnes qui roule sans permis sans assurances,des drogues et des alcooliques 😠😈" Dieu reconnaîtra les siens... Quant à Suzanne, adepte de la petite sieste vite fait, bien fait, on aimerait qu'elle puisse nous faire parvenir le détail de ses déplacements et les horaires où elle prend le volant car à l'en croire "faudra faire Très attention : à 80 Km heure on s'endort facilement sur une route déserte... à réfléchir..." Pour Francis, qui envoie la réponse du berger à la bergère, c'est tout réfléchi : "pour dormir vous avez votre lit." Non mais ! Mais voilà Aurélie, qui a dû passer tous ces derniers mois enfermée dans un bunker au fond de la jungle amazonienne, mais qui voudrait bien qu'on la tienne un peu au courant et s'interroge : "C'est où ça ?" En France, Aurélie, en France... Ce beau pays où comme le soulignait déjà en 1997 le facétieux ancien secrétaire d'État à la fonction publique, André Santini, "le gouvernement va droit dans le mur et en plus il klaxonne." Reste maintenant à attendre pour savoir si les dégâts collatéraux seront ou non plus importants à 80 km/h qu'à 90...

Ce sera tout pour cette fois mais sachez-le, amis lecteurs, en trois mots comme en cent : vous êtes FOR-MI-DABLE !

Phiippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com   

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité