Faits Divers

AU PALAIS Il fait vivre l’enfer à ses voisins et menace de faire venir ses copains de quartier

(Photo d'illustration : Anthony Maurin)

Dans ce quartier de Villeneuve-lès-Avignon, tout était paisible avant l'arrivée de ce couple pour le moins turbulent...

Si l'on en croit les personnes interrogées dans le cadre de cette procédure, "vous faites vivre l'enfer à vos voisins qui se plaignent de votre comportement régulièrement provoquant", estime en lisant la procédure le président du tribunal correctionnel de Nîmes. Immédiatement, les deux prévenus, un couple âgé d'une trentaine d'années se regarde incrédule comme si les deux tourtereaux n'avaient rien commis de répréhensible. Le président d'audience nuance : "Il faut dire que malgré les témoignages vous niez les faits depuis le début et j'ai l'impression à voir votre comportement à cette barre que vous restez sur la même position".

"C'est certain, je ne sais pas pourquoi ils disent ça, c'est un acharnement", réplique la dame sûre d'elle. " Dans la procédure vous accablez même vos voisins en expliquant qu'ils sont racistes", poursuit le magistrat qui explique que le début de la querelle entre ce couple et les autres concerne simplement la place d'un parking.

"Vous n'avez pas de place de parking attitrée contrairement aux autres résidents et vous prenez celle des autres. Des voisins vous ont averti mais vous ne voulez rien savoir", résume le juge qui ajoute. "Ils ont reçu des œufs jetés sur leurs fenêtres, des couches avec des excréments au pied de leur porte ou sur leur voiture", complète le magistrat.

"N'importe quoi ! ils ne savent pas quoi dire pour nous enfoncer", poursuit la jeune femme. "Ils affirment même que vous avez menacé certains d'entre eux de faire venir vos copains du quartier de Monclar à Avignon. Les voisins considèrent que c'est une mise à l'amende, des menaces claires", détaille le magistrat.

Une procédure jugée bancale malgré certains faits caractérisés ce qui va permettre à madame d'être totalement relaxée. Son compagnon par contre a été condamné à 4 mois de prison avec un sursis probatoire de deux ans qui consiste notamment à ne pas rencontrer ses propres voisins. Il a été sanctionné pour des faits concernant un seul voisin.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité