ActualitésSociété

LE GARN Dépôt sauvage de carcasses d’animaux : l’Alliance des opposants à la chasse porte plainte

Un grand dépôt de carcasses d'animaux sauvages a été trouvé au Garn au début du mois. (photos AOC)

Un groupe de randonneurs a fait une découverte peu ragoûtante alors qu'il marchait tranquillement à proximité du chemin de randonnée GR 4 du Garn, le 4 février. Ossements, carcasses et viscères frais d'animaux sauvages, notamment de sangliers, se trouvaient sur leur chemin.

Ils ont averti le référent ADDA (Ardèche/Drôme défense animale). Ce comité citoyen est membre de l'Alliance des opposants à la chasse (AOC) qui a envoyé des équipes sur place. Ils n'ont pu que constater cette "habitude scandaleuse et dangereuse pour la santé publique de dépôts de résidus d’animaux putrescibles". D'autant que les restes étaient entreposés "dans des failles calcaires et avens profonds" et qu'au pied du massif, "sortent les sources alimentant plusieurs villages", notifie le président de l'association, Jean-Louis Chuilon.

Le charnier se trouvait aussi à deux pas d'une "maison de chasse" laissant l'AOC formuler quelques hypothèses concernant l'auteur de cette infraction. "Ce sont des tonnes de déchets animaux qui sont ainsi répandues dans nos landes et forêts, au mépris de la législation et des risques pour la santé publique", indique le président dans un communiqué.

C'est pourquoi son association porte plainte "en insistant sur le fait que les risques d’empoisonnement des nappes phréatiques et autres sources ne pourront être écartés que si de sévères sanctions dissuasives, prévues dans la loi, sont enfin appliquées." Jeter des cadavres ou des parties d'animaux à certains endroits est passible de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende.

L'AOC rappelle que "l'eau contaminée par des déchets humains, animaux ou chimiques, apporte notamment le choléra, la typhoïde, la polio, l'hépatite A et E, la diarrhée et la légionellose. Le plomb est un puissant neurotoxique présent dans les déchets déposés."

Marie Meunier

L'AOC incite tous les témoins de déchets animaux abandonnés dans la nature à la contacter par mail à action.opposantschasse@gmail.com en indiquant la date, le lieu le plus précisément possible, et des photos. L’association saisira le procureur en charge du territoire.

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité