Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 02.11.2021 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 1212 fois

EXPRESSO Conseil départemental des jeunes : l’exemple des Bouches-du-Rhône

Photo d'illustration du Conseil départemental du Gard (Photo : Coralie Mollaret)

C’était l’une des promesses de campagne de la présidente socialiste Françoise Laurent-Perrigot. Actuellement, les services du Département travaillent à créer un Conseil départemental des jeunes. Un dispositif déjà mis en place depuis 2017 chez nos voisins Bucco-Rhodaniens. 

Aujourd’hui si la jeunesse se mobilise à travers le milieu associatif ou via les réseaux sociaux, le monde politique lui est souvent étranger. Pendant la campagne des dernières élections départementales, la majorité sortante de Gauche a proposé la création d’un Conseil départemental des jeunes. « Ça permet de donner du sens à la citoyenneté et d’impliquer les jeunes dès le plus jeune âge dans la vie publique », souligne Nathalie Nury, vice-présidente chargée des Collèges. 

Un mandat de deux ans

Nathalie Nury et son homologue à la Jeunesse, Amal Couvreur, attendent patiemment la lettre de mission de la présidente Françoise Laurent-Perrigot. À l'intérieur figureront les modalités de mise en place de cette nouvelle instance. À quelques encablures de Nîmes, dans les Bouches-du-Rhône, le Département s’est déjà doté de cet outil. « Nous l’avons créé en 2017. Les jeunes sont élus pour un mandat de deux ans », indique Alison Devaux, conseillère départementale de Marseille 8, chargée de la Jeunesse.

Le département des Bouches-du-Rhône est plus peuplé que le Gard : on retrouve ainsi 58 élus départementaux buccho-rodaniens répartis sur 29 cantons contre 46 gardois sur 23 cantons. « Après les vacances de la Toussaint, nous lançons des appels à candidature dans nos 189 collèges publics et privés », poursuit Alison Devaux. Chaque jeune intéressé envoie une lettre de motivation aux « élus et services de la Jeunesse et des Collèges qui désignent 58 jeunes, soit un garçon et une fille sur chaque canton ». 

Des élus de 11 à 15 ans

Lors de la dernière promotion, 150 jeunes de 11 à 15 ans ont envoyé leur profession de foi. « Ceux qui n’ont pas pu être choisis sont intégrés dans une autre instance : le Conseil de Provence afin que leur volonté de s’engager puisse quand même s’exprimer », complète Alison Devaux. Un président ainsi que 16 vice-présidents sont également désignés. Dans l’année, « six rencontres sont organisées sur le temps scolaire pour travailler sur plusieurs axes politiques : éducation, cadre de vie, loisirs ou encore citoyenneté. Un petit budget leur est alloué pour mettre en place certaines de leurs propositions ».

Cette expérience permet d’éclairer les jeunes sur les missions du Département et d’expliquer le rôle d’un conseiller départemental. Qui sait, peut-être qu'à l'avenir ils se sentiront davantage concernés par la collectivité et qu'ils se rendront aux urnes plus facilement.

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio