Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 20.10.2023 - Coralie Mollaret - 1 min  - vu 2265 fois

EXPRESSO Réouverture de la crèche de Générac : le « gros dilemme » du maire

Frédéric Touzellier, maire de Générac, vice)président de Nîmes métropole et président du Scot Sud Gard

Frédéric Touzellier, maire de Générac, vice)président de Nîmes métropole et président du Scot Sud Gard

Le mois dernier, la crèche de Générac a été fermée après la découverte de bouteilles contenant un liquide inconnu. La plainte de la Mairie vient d’être classée sans suite, selon le maire Frédéric Touzellier.

Le mois dernier, coup de massue dans le village de Générac, au sud de Nîmes. La crèche des Racanailles, gérée par l’association La société protestante des amis des pauvres, est fermée par la Mairie pour problème sanitaire. « Des bouteilles ont été retrouvées avec de l’huile de coude (huile lubrifiante multifonction, ndlr) à l’intérieur… Quand c’est arrivé, nous avons tous été surpris. En quinze ans d’activité, il n’y avait jamais eu de problème ! », rappelle le maire, invité du Club Objectif Gard, le mardi 17 octobre.

Très vite, la Municipalité porte plainte contre X et les enfants qui occupent les 35 lits de la structure, soit 25 familles concernées, trouvent une solution de repli. « La plupart des familles ont trouvé une assistante maternelle avec l’aide de l’association », poursuit le premier magistrat. Selon les informations de la Mairie, la plainte aurait été classée sans suite. Une décision du parquet en attente toutefois d’être notifiée.

« Nous espérions sortir avec une personne accusée d’avoir commis ce méfait ! Aujourd’hui, l’affaire est donc classée. Gros dilemme pour nous, gros dilemme… », déplore Frédéric Touzellier. Il revient en effet à la Municipalité de s’assurer que les conditions de sécurité pour accueillir les enfants soient réunies. Or, le maire pense que « dans la mesure où la personne est encore dans le service, mettez-vous à notre place… Nous, on se doute que c'est intentionnel mais nous n’avons pas de preuve. » Ce mercredi, le maire a rencontré les responsables de l’association. Une autre réunion est prévue ces prochains jours pour savoir quelle suite donner à cette affaire.

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio