A la une
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 29.10.2022 - yannick-pons - 3 min  - vu 2052 fois

FAIT DU JOUR Coupe de France : la folle journée des Saliniers

Faouzi à l'entraînement avant le match contre Pau (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

C'est aujourd'hui que l’US Salinières Aigues-Mortes (USSA), club de nationale 3, reçoit Pau, un club professionnel de ligue 2, pour le compte du 7e tour de la Coupe de France. Un grand jour pour la cité d'Aigues-Mortes. Le club, la mairie, les bénévoles : tout ce petit monde est sur le pont afin de préparer une jolie fête.

Après la fête de la Saint-Louis puis celle d'Aigues-Mortes, la cité du roi de France se prépare à vivre un jour de fête de plus. Cadeau bonus offert par son équipe de football, qui se paye le luxe de recevoir une équipe de ligue 2. Ainsi ce samedi 29 octobre à 15 h, au stade intercommunal Maurice-Fontaine, l’US Salinières Aigues-Mortes (USSA), club de nationale 3 reçoit Pau qui évolue trois divisions au dessus, pour le compte du 7e tour de la Coupe de France.

Toute la cité est en émoi

Toute la cité est en émoi et prépare ce grand jour depuis des semaines. Le club s'affaire autour des exigences de la Fédération française de football (FFF) concernant l'organisation et la sécurité du stade d'une capacité de 1 500 spectateurs. Yohan Borg l'entraîneur, affine sa stratégie autour de la structure habituelle de l'équipe en 3-5-2. La mairie soutient le club et offre 30 places à gagner sur Radio Delta. La ville s'est emparée de l'événement sur ses réseaux sociaux. Des panneaux lumineux ont été mis en place, ainsi qu'un soutien logistique avec barriérages et secouristes mis à disposition le jour du match afin de correspondre aux demandes de la FFF. Une peña chauffera les tribunes. "On aurait aimé prendre un club plus petit mais c'est un honneur de recevoir un club de ligue 2", lance Arnaud Fourel, maire adjoint en charge de la Communication d'Aigues-Mortes.

La semaine folle d'Aïssam

Du côté de l'équipe, la semaine s'est passée sereinement. Les entraînements ont pu se dérouler sur le stade annexe, nouvellement rénové. "Ce n'est pas tous les jours facile mais on se débrouille. La patience du président, la fidélité du staff et l'abnégation de tous les gens qui gravitent autour de ce club depuis des années a payé", lance Yohan Borg, le coach de l'équipe.

Le coach Yohan Borg prépare l'entraînement (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Deux Alésiens sont venus renforcer l'effectif cette saison. Avec son ami Aloïs Chabassut, l'ancien capitaine de l'OAC, Aïssam Fadil, évolue cette saison sous les couleurs de l'USSA. Séduit par le discours du coach salinier, Yohan Borg, et « l’ambiance familiale » qui règne chez les Aigues-Mortais, les Alésiens font du covoiturage afin de rejoindre leur nouvelle équipe près des salins.

Aloïs Chabassut, Aissam Fadil ont rejoint les saliniers cet été (Photo C.P / OAC) • CPALPACUER

Les hommes de Yohan Borg ont achevé la saison dernière de N3 à une brillante 3e place, qu'ils occupent également cette saison derrière Béziers. Le milieu de terrain Aïssam Fadil, plaquiste dans le civil, vit une semaine incroyable puisqu'il est devenu papa d'un petit garçon, Adem, le lundi, et qu'il jouera le 7e tour de la coupe de France de football contre un club de Ligue 2 le samedi. "Je pense que ça va être un bon match. Pour les joueurs amateurs que nous sommes, ce sont des matches très excitants, donc on élève souvent notre niveau", explique le trentenaire alésien.

Un match et un loto dans la même journée

Le club se prépare à vivre une journée complètement folle. Un loto doté de 8 000€ de prix, important pour la vie du club, a été programmé depuis longtemps, ce samedi soir... Après le match, rendez-vous est donc donné à partir de 19h, salle Flamengo rue des Marchands. "C’est incroyable ce que nous demande la fédération autour de ce match notamment au niveau sécurité. Heureusement que nous avons une équipe de bénévoles fantastique. C'est une fête pour tous et même pour le village, sur un malentendu on peut toujours gagner !", lance Marc Thelene, le président du club. Solidaire du club nîmois, Marc Thelene souhaite venger le Nîmes Olympique battu 1-0 la semaine dernière par cette même équipe de Pau. En attendant, place au jeu et que Pau paye !

Yannick Pons

Yannick Pons

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais