A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.10.2021 - boris-boutet - 3 min  - vu 1689 fois

FAIT DU JOUR Reda Hammache : "On est dans l'obligation de jouer les premiers rôles"

Reda Hammache, le directeur sportif du Nîmes Olympique. (Photo AS/Objectif Gard)

Reda Hammache (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Après onze journées de championnat, le Nîmes Olympique navigue en milieu de tableau. Alors que les Crocos reçoivent Ajaccio ce lundi, le directeur sportif, Reda Hammache, revient pour Objectif Gard sur le début de saison nîmois et fait le point sur l'actualité du club. 

Objectif Gard : Comment jugez-vous le début de saison du Nîmes Olympique ? 

Reda Hammache : Je crois que le terme paradoxal est adapté à la situation. Le début d'été fut compliqué avec une restructuration en partie due à la descente, des problèmes extra-sportifs et une atmosphère difficile autour du club. Pourtant, les joueurs sont restés soudés. On a eu un été très positif sur le plan des résultats, de l'état d'esprit et de l'efficacité. Mais il y avait aussi des carences au niveau du jeu. En septembre, il y a sans doute eu une forme de relâchement et les joueurs ont été moins impliqués dans certaines tâches. L'équipe a perdu en efficacité. Mais je trouve qu'on a été plutôt meilleurs dans le contenu. Aujourd'hui, nous sommes à un virage : il faut créer une dynamique qui permette de lier tout ce qu'on a fait de bien en août et en septembre.

En termes d'objectifs, on a entendu des déclarations contradictoires. Le président Assaf parlait d'un maintien tranquille, certains joueurs n'ont pas caché leur ambition de viser le haut du tableau. Qu'en est-il réellement ? 

En juillet, il aurait été présomptueux d'annoncer vouloir jouer la remontée immédiate. Mais aujourd'hui, on a mis les choses à plat : on est dans l'obligation de jouer les premiers rôles. On s'est tous parlés avant le match à Auxerre. Il y a eu une prise de conscience, tout le monde est concentré vers cet objectif.

Même Zinédine Ferhat ? On sait que vous avez décidé de l'écarter avant le match à Auxerre...

Il y a eu des discussions mais ça va mieux. Il est impliqué et fait à nouveau partie du groupe à part entière.

Pourrait-il partir dès cet hiver ? 

Aucune idée. Pour lui comme pour les autres, on est obligé d'ouvrir une oreille et un œil sur les éventuels intérêts. La priorité du club n'est pas d'obtenir une indemnité de départ. Et je ne lie pas les départs des joueurs au classement du club.

On parle souvent du manque de cadres au sein de l'effectif. Est-ce quelque chose qui vous gêne ? 

Cela peut être problématique quand l'état d'esprit n'est pas au rendez-vous. Mais de ce côté-là, le groupe n'a aucun problème. Même quand les résultats étaient moins bons, l'ambiance est restée excellente.

Quel premier bilan tirez-vous des recrues estivales : Bratveit, Ponceau et Ómarsson ? 

Pour Bratveit, le début de saison a été bon mais on attend encore plus de lui. On lui demande plus d'investissement au quotidien. Il a un énorme potentiel, il peut faire encore plus. Ponceau montre de belles qualités techniques, il court beaucoup et s'est imposé comme titulaire. Il doit désormais être décisif. Concernant Ómarsson, il est arrivé dans un contexte difficile où l'attaque était décimée. On n'a pas pu le préserver autant qu'on aurait voulu. Il a dû jouer tout de suite alors qu'il n'était pas forcément prêt. Il a marqué contre Valenciennes avant de se blesser. Il lui faut un temps d'adaptation. L'évolution de l'animation offensive qui est en train de s'opérer va lui être bénéfique. Il a marqué des buts partout où il a joué. C'est dans ce registre de buteur qu'on l'attend nous aussi.

Quelles sont vos missions actuelles ? Le mercato d'hiver ? La prochaine intersaison ? 

Les deux. Le principe même du scoutisme est d'être sur un travail longitudinal. Tout au long de la saison, on prospecte, on établit des short-lists à tous les postes en fonction des scénarios et on avise le moment venu. Il est trop tôt pour dire si le mercato hivernal sera actif, mais la tendance est à la stabilité. Pour le moment, on est satisfait du groupe que l'on a. Je suis aussi régulièrement les performances de l'équipe réserve et des jeunes. J'entends qu'on oppose parfois trading et formation. Mais avoir des scouts n'empêche pas de former des joueurs, bien au contraire. Ces deux axes de travail peuvent être complémentaires.

Des discussions sont-elles en cours concernant les joueurs de l'effectif actuel ? On pense notamment à Delpech qui attend son premier contrat professionnel...

Bien sûr. Il y a des échanges autour de premiers contrats professionnels mais aussi avec certains pour des éventuelles prolongations.

Théo Sainte-Luce en fait partie ? 

Forcément.

Propos recueillis par Boris Boutet et Corentin Corger

Et aussi : 

Ce lundi à 20 heures 45 au stade des Costières, le Nîmes Olympique (13e, 14 points) reçoit l'AC Ajaccio (5e, 19 points). Pour cette rencontre, Pascal Plancque est privé de cinq éléments : Cubas, Koné et Doucouré (suspendus), ainsi que Sarr et Briançon (reprise).

La composition probable : Dias - Burner, Guessoum, Martinez, Sainte-Luce - Valerio -  Benrahou, Delpech, Ponceau, Eliasson - Ómarsson. 

Remplaçants : Nazih (g) ; Ueda, Paquiez, Philibert, Pontet, Ferhat, Aribi. 

Boris Boutet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais