A la une
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 05.01.2022 - norman-jardin - 3 min  - vu 1329 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 5 janvier

Nicolas Usaï a été présenté cet après-midi (photo Norman Jardin)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Nicolas Usaï, un entraîneur enthousiaste. Nicolas Usaï, le 47e entraîneur du Nîmes Olympique, a été présenté à la presse cet après-midi. Le successeur de Pascal Plancque s'est montré enthousiaste à l'idée de coacher le NO. L'ancien joueur de la réserve de Marseille, d'Istres, Valenciennes, Alès, Angoulême, Cherbourg et Marseille-Consolat a rencontré ses joueurs ce matin et il a des ambitions :  "Apporter de l’enthousiasme. De l’extérieur on sentait un peu de morosité. Gagner des matches et prendre du plaisir." Nicolas Usaï (47 ans) s'est aussi fixé un objectif : "On va parler de maintien, c’est la première des choses, les 42 points doivent être une obsession quotidienne. Penser à autre chose serait être rêveur." Le Marseillais a également évoqué sa philosophie de jeu. "J’aimerais être à la tête d’une équipe qui a la possession de la balle, qui attaque, qui est prête à déséquilibrer l’adversaire. Emballer les matches comme le faisait l’équipe de Bernard Blaquart. J’aime bien jouer avec quatre défenseurs, des latéraux capables de dédoubler et des milieux qui se projettent." Le mercato se termine à la fin du mois et Nicolas Usaï n'exclut pas du mouvement dans son effectif : "Il y aura peut-être des ajustements à faire. Mais si on recrute, ce sera aussi pour préparer la saison prochaine pas seulement les six prochains mois. Je travaillerai avec le responsable de la cellule de recrutement, Bernard Pascual. Je me contenterai d’appeler les joueurs mais pas leurs représentants." Enfin, le nouvel entraîneur des Crocodiles découvre le contexte local et notamment le contentieux entre les groupes du supporters et le président Rani Assaf : "L’idée c’est de fédérer. On va essayer de donner aux supporters l'envie de revenir au stade et de chanter." Il ne reste plus qu'a Nicolas Usaï, sous contrat jusqu'en juin 2023 avec une prolongation en cas de maintien, à se mettre au travail. Il dirigera son premier match samedi à 19h à Dijon, pour le compte de la 20e journée de Ligue 2.

Richard Goyet est positif à la covid (photo Norman Jardin)

Goyet positif à la covid. De tous les membres du staff nîmois, Richard Goyet est le seul que Nicolas Usaï à côtoyé dans sa carrière, c'était à Istres. Mais ses premiers jours à Nîmes, l'ancien entraîneur de Châteauroux ne va pas pouvoir travailler avec son nouvel adjoint car ce dernier a été testé positif à la covid-19. De fait, Richard Goyet est contraint de rester à l'isolement. Toutefois le nouveau coach des Crocodiles ne sera pas complétement en terre inconnue puisqu'il va retrouver Sidy Sarr qu'il a croisé pendant six semaines à La Berrichonne avant que ce dernier ne signe au Nîmes Olympique en 2019.

L'ancien Crocodile Mecha Bazdarevic est déçu de la manière dont les dirigeants nîmois ont traité sa candidature (photo Ariane Gil - Archives Municipales de Nîmes)

La déception de Bazdarevic. Alors que Nicolas Usaï était nommé entraîneur du Nîmes Olympique ce mardi en replacement de Pascal Plancque mis à pied, un ancien Crocodile ne cachait pas sa déception. Il s'agit de Mécha Bazdarevic (61 ans), qui a porté le maillot nîmois de juin 1996 à décembre 1997, aujourd’hui entraîneur. C’est notamment lui qui a fait monter en Ligue 1 Istres (2004) et Grenoble (2008). Actuellement sans club, l’ancien international yougoslave avait proposé ses services au NO au début du mois de décembre (après la défaite des joueurs de Pascal Plancque à Rodez 1-0, NDLR). "Le club n’a même pas eu la correction de me répondre. C’est un club familial et j’aurais vraiment aimé le retrouver. Ils ont fait leur choix et je le respecte mais j’aurais aimé un peu plus d’élégance. Trois ou quatre mots auraient suffi" a regretté celui qui avait participé à la Coupe des Coupes et à la remontée en Ligue 2 avec Nîmes Olympique lors de la saison 1996-1997.

RCN

Céret-Nîmes reporté. La vague Omicron fait des ravages chez les sportifs et le Rugby Club Nîmois n'y échappe pas. Au sortir de la trêve des confiseurs, le RCN compte neuf joueurs positifs au covid-19. Pour la plupart, les cas sont asymptomatiques ou présentent juste quelques symptômes comme pour un rhume. Il n'est reste pas moins qu'ils ne peuvent pas s'entraîner et que l'effectif nîmois est largement diminué. Ainsi, le club nîmois a décidé de déposer auprès de la FFR (Fédération Française de Rugby) une demande de report de la rencontre face à Céret, programmée ce dimanche pour le compte de la 13e journée de Fédérale 1. Une requête acceptée par les instances compétentes. Le match est donc reporté au 13 février à 15h. Si la situation sanitaire s'améliore, le RCN devrait disputer son premier match en 2022 le 16 janvier, à Kaufmann, contre Castanet Tolosan.

Norman Jardin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais