A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 02.06.2015 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 94 fois

L'ÉCO DU MARDI 900 congressistes à Nîmes pour débattre du centre-ville

De gauche à droite : Henry Douais, président de la CCI Nîmes, Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes, Pierre Creuzet, directeur général de Centre-ville en Mouvement, et Serge Almeras, président de la chambre de métiers et de l'artisanat du Gard, , lors de la présentation des 10e Assises du centre-ville. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Les 4 et 5 juin, Nîmes accueille les 10e Assises nationales du centre-ville. Au programme : rencontres, débats et conférences, destinés aux élus pour les aider à redynamiser leur cœur de ville.

Commerces de proximité, animations, services administratifs… Un temps déserté, le centre-ville retrouve un certain attrait auprès de la population. Face à ce constat, de nombreux élus tentent de redynamiser leur cœur de ville. Pour les aider dans leur politique, l'association Centre-ville en mouvement organise depuis dix ans des conférences et débat sur ce thème. Cette année, Nîmes a été choisie pour accueillir la 10e édition de ces Assises du centre-ville. "C'est notamment grâce aux travaux du maire de Nîmes (tram bus, chantiers AEF, réfection des places, musée de la romanité, NDLR) que la ville a été sélectionnée, face à quatre candidatures, dont Marseille", introduit Pierre Creuzet, directeur général de Centre-ville en Mouvement, à l'origine de la manifestation.

Objectif de la manifestation : mettre à disposition des parlementaires, maires, élus consulaires mais aussi associations de commerçants des solutions pour les aider dans leur politique. Pour ce faire, plusieurs espaces seront dédiés, jeudi et vendredi, à la réflexion commune : des plénières au théâtre de Nîmes et un Troisième salon national du centre-ville, place de la Maison carré où pas moins de 50 exposants seront présents.

Par ailleurs, des ateliers se dérouleront au Carré d'Art. Parmi les thèmes abordés : comment les commerçants s'organisent sur Internet ? Comment évaluer la fréquentation piétonne ? Ou encore, comment agir sur les immeubles dégradés avec des commerces ? Ces conférences seront données, à la fois par les élus qui feront un retour de leur expérience, mais aussi par des spécialités, triés sur le volet par les organisateurs.

Retombées économiques pour Nîmes 

Avec 900 congressistes attendus, la fréquentation s'annonce, cette année, en forte progression : "il y aura plus de monde à Nîmes… Cela doit être à cause du soleil", s'amuse Pierre Creuzet. Jeudi après-midi, la secrétaire d’État aux commerces, Carole Delga, se rendra à Nîmes, pour l'occasion. Pour le président de la CCI Nîmes, Henry Douais, l'organisation d'une telle manifestation aura très certainement de grandes retombées économiques pour la ville : "quelques jours après la Féria, les hôtels vont continuer à faire le plein et les commerces vont bénéficier d'un nouvelle clientèle au pouvoir d'achat élevé". Des propos approuvés, sans difficulté, par Jean-Paul Fournier, qui en bon VRP de sa ville, espère que les congressistes "visiteront les différents musées et monuments de notre ville". Francis Cabanat, Président de la CCI d'Alès et trésorier de l’association centre-ville en mouvement se réjouit également de la tenue de ces assises dans le Gard et sera d'ailleurs présent dès l’ouverture des assises.

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais