A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 23.11.2014 - elodie-boschet - 2 min  - vu 144 fois

SALON MIAM Les Basques en Cévennes, une affaire qui roule

Jean-Luc Lafargue, directeur du service promotion de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques. Photo Elodie Boschet/Objectif Gard

Depuis l'ouverture du salon hier, les Basques font carton plein. De nombreuses quantités de produits ont déjà été vendues, obligeant les producteurs du sud-ouest à faire un voyage de nuit pour réapprovisionner leur stocks.

Jean-Luc Lafargue, directeur du service promotion à la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques, est plutôt satisfait de ces deux premières journées à Alès. Une dizaine de producteurs ont fait le déplacement en Cévennes pour présenter leurs spécialités, mais aussi pour faire connaître leur beau territoire. "Les richesses du Pays Basque ne sont pas que gastronomiques, elle sont aussi culturelles", souligne l'organisateur basque. Mais au salon Miam, les gens viennent d'abord pour remplir leurs paniers de bonnes choses venues d'ailleurs. Et ils ont le choix entre plusieurs produits, "dont quatre qui font l'identité de notre région" : le fromage de brebis Ossau-Iraty, reconnu en AOP depuis 1996, le piment d’Espelette, le vin d'Irouléguy, classée en AOC, et le célèbre jambon de Bayonne. "Nous avons aussi apporté de la bière artisanale et du foie gras, produit typique du sud-ouest", indique Jean-Luc Lafargue, qui ne regrette pas d'avoir répondu favorablement à l'invitation de la Chambre de commerce et d'industrie Alès-Cévennes.

"Nous avons été sollicités lorsque nous étions au salon de l'agriculture à Paris. C'est assez rare que l'on se déplace, mais nous savions que le Miam est un salon ancien qui s'attache à mettre en avant les producteurs", explique le directeur du service promotion de la Chambre d'agriculture du 64. Et d'ajouter : "Nous souhaitions aussi capter la clientèle de cette région et même si nous n'avions pas été l'invité d'honneur, quelques producteurs seraient quand même venus". Ces mêmes producteurs vont faire un aller-retour cette nuit jusqu'à Toulouse où un camion rempli de produits basque les attend, en vue de réapprovisionner leurs stands.

Elodie Boschet

Elodie Boschet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais