A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 08.03.2015 - elodie-boschet - 1 min  - vu 243 fois

TRAIT POUR TRAIT Le devoir conjugal existe aussi en politique

Il n'est pas rare de voir certaines épouses d'hommes politiques se présenter aux élections départementales gardoises. D'un côté, il y a celles qui ont une certaine légitimité : elles ont déjà été élues ou s'investissent pour le territoire. De l'autre, nous retrouvons des femmes qui n'ont pour arme que leur nom, enfin celui de leurs maris. Ces derniers, qui ont roulé leur bosse pendant trop longtemps, ont sans doute du mal à rendre définitivement l'écharpe d'élu. Ils envoient donc leur chère et tendre au combat, certains de pouvoir garder un œil sur les "affaires". C'est ainsi que Brigitte Verdelhan, épouse de Daniel, maire de Salindres, a inopinément atterri sur le canton d'Alès 2. Du côté de Barjac, c'est la femme du maire Edouard Chaulet, Cathy, qui brigue un mandat avec le communiste Jacky Valy. Enfin, pour le Front national, on note la candidature d'Anne-Marie Collard, suppléante sur le canton de Marguerittes. Revers de la médaille de la parité ? Devoir conjugal ? Les électeurs se feront leur propre jugement.

Elodie Boschet

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais