Actualités
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 13.11.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 381 fois

CÔTES DU RHÔNE Le vin primeur arrive, et annonce un bon millésime

Organisateurs et partenaires de la Balade du primeur (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Comme chaque troisième jeudi de novembre, le vin nouveau arrive. Pour fêter ça, l'association de la Côte du Rhône rive droite organise pour la 29e année la Balade du primeur les 19 et 20 novembre, et une grande soirée ce jeudi 17 à la salle multiculturelle de Bagnols. 

De quoi "mettre en lumière le travail de nos vignerons", souligne la conseillère communautaire, Véronique Herbé, alors que l'Agglo du Gard rhodanien soutient la manifestation cette année encore. "Un morceau de culture", pour le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet. Car l'événement, qui revendique attirer "35 000 à 40 000 personnes sur les deux jours", selon le président de l'association organisatrice, le vigneron Jean-François Assemat, est une occasion de "rencontrer les gens dans les caves", souligne le président de l'office de tourisme Provence occitane et vigneron, Jérémie Castor. D'ailleurs, l'office de tourisme compte s'impliquer désormais plus fortement dans la promotion de la manifestation.

Les hostilités démarreront donc jeudi avec une dégustation du primeur de 10 heures à midi aux halles de Nîmes, puis en soirée à la salle multiculturelle de Bagnols sur invitation gratuite à retirer à l'office de tourisme de Pont-Saint-Esprit et par mail à contact@provenceoccitane.com. "C'est la seule manifestation bachique de Bagnols", souligne l'oenologue Pierre Pappalardo, historique de la manifestation. Des dîners du terroir seront proposés le vendredi soir dans les sept restaurants partenaires, avec des menus incluant les primeurs du territoire. 16 caves, domaines et châteaux, dont Maison Sinnae qui revient cette année, participent à l'événement, et proposeront de nombreuses animations vendredi et samedi.

Comment s'annonce-t-il, ce Côtes du Rhône primeur 2022 ? L'ensemble des vignerons présents à la conférence de presse est d'accord : "Avec la sécheresse, nous avons une petite récolte, mais un beau millésime", résume Céline Chinieu, du domaine de Lindas, à Bagnols. S'il a diminué les volumes, l'été très chaud et sec "a aidé les arômes et poussé la maturité", précise Claire Clavel, du domaine du même nom à Saint-Gervais. Dans l'ensemble, si les raisins sont de bonne qualité, les volumes ne sont pas au rendez-vous. "Nous avons une récolte en baisse de 30 à 40 %", note Jean-François Assemat, du domaine Castel Oualou à Roquemaure.

"Nous avons de moins en moins de millésimes normaux, on s'adapte", dit Jérémie Castor, du domaine Saint-Nabor, à Cornillon. Les vignerons ont le vent de face, entre les aléas climatiques, les problèmes de mise en marché et des augmentations des prix et pénuries sur les bouteilles, cartons et capsules. Malgré tout, tous veulent que la sortie du vin nouveau reste un moment de fête et de partage comme le vin sait si bien les accompagner.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d'informations ici.

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais