Actualités
Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 16.09.2013 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 243 fois

FAIT DU JOUR. Municipales Grau-du-Roi : L'ancien candidat RBM accuse Gilbert Collard de "coup monté"

L'avocat et député Gilbert Collard, à l'occasion de la ferrade patriotique du 14 juillet à Saint-Gilles.

Bernard Luciani, ancien candidat RBM (Rassemblement Bleu Marine) pour les municipales du Grau-du-Roi, s'insurge contre le retrait de son investiture et accuse le député Gilbert Collard d'avoir orchestré "un coup monté". 

A gauche, Bernard Luciani, ancien candidat RBM aux municipales du Grau-du-Roi. A droite, Alain Bousset, ancien candidat FN aux cantonales. D.R/C.M

Les mots sont durs et la rancune tenace. Fin juillet, après de longs échanges avec les instances nationales du FN, l'investiture de Bernard Luciani comme tête de liste RBM pour les municipales du Grau-du-Roi, lui a été officiellement retirée. Un coup dur pour celui qui dit avoir "travaillé sans relâche depuis des mois". Et à Bernard Luciani de dégainer : "le député Gilbert Collard, proche de Marine Le Pen -mais non encarté au FN- est responsable de ce retrait".

Ferrade patriotique. Tout commence cet été, peu avant la ferrade patriotique du 14 juillet du Front national, à la manade Aubanel. Alors que les journalistes attendent une annonce tonitruante de Gilbert Collard concernant les municipales de Saint-Gilles, celui-ci décide de maintenir le suspense... La presse devra se contenter de la présentation de quelques têtes de listes dans le Gard : Milhaud, Aigues-Mortes, Vauvert… "A cette époque, mon investiture au Grau-du-Roi était validée par la commission nationale du FN. Quelques jours avant la férrade, j'ai envoyé un mail à Gilbert Collard lui expliquant que je ne pouvais pas venir. Il m'a alors dit que mon investiture était suspendue et qu'il voulait me voir d'urgence", raconte Bernard Luciani.

D.R/

"Nous nous sommes rencontrés quelques jours plus tard. Et là Gilbert Collard m'a sorti un mail daté de 2012, dans lequel j'exprimais au FN mon opposition à sa candidature aux législatives. C'était un "parachuté", je ne pensais pas qu'il pouvait gagner. J'avais tord", reconnait le militant. Le député RBM a expliqué que "ce mail n'était pas compatible avec ma candidature et que Marine Le Pen me demandait de me retirer". "C'est faux !", répond vigoureusement  Gilbert Collard, "c'était le bordel dans sa liste ! Demandez à ses colistiers, je ne pouvais pas le maintenir où c'était la défaite assurée". Joint par nos soins, Yvette Flaugère non adhérente au Fn mais inscrite sur la nouvelle liste RBM du Grau-du-Roi, confirme les propos du parlementaire : "Il n'écoutait pas les autres, et lorsqu'Etienne Mourrut, l'actuel maire du Grau-du-Roi a dit qu'il ne se présentait pas au profit de son cousin (NDLR : Léopold Rosso ), il s'est moqué de lui… Moi, ce n'est pas ma façon de faire de la politique".

D.R/Objectifgard.

Le 22 août, le député du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard et le maire du Grau-du-Roi se rencontraient pour évoquer la question de Port Camargue. D.R/Objectifgard.

Après plusieurs coups de fil passés à la commission des investitures du FN, "on m'a expliqué qu'aucune lettre n'avait été présentée à Marine Le Pen", poursuit Bernard Luciani. Une nouvelle réunion se tient alors avec Gilbert Collard. "Le député m'a dit texto : 'dans 48 h tu n'auras plus ton investiture. Entre toi et moi, c'est moi que Marine Le Pen choisira". Le 22 juillet, Bernard Luciani reçoit un courrier du parti lui notifiant le retrait de son investiture, à la surprise de quelques cadres FN locaux.

"Accord secret". "La seule chose que je me demande, c'est pourquoi le leader d'un parti casse une équipe qui monte ?", s'interroge le candidat déchu. A ses côtés, Alain Bousset, ancien candidat FN aux cantonales, avance une théorie : "Collard ne roule que pour Collard (…) Ses rencontres avec Etienne Mourrut et Léopold Rosso, candidat UMP au Grau-du-Roi nous ont mis la puce à l'oreille (…) Il y a un accord secret entre eux. On sait que cette ville est gagnable pour le FN. Gilbert Collard a voulu casser notre liste pour laisser le champs libre au clan Mourrut. En retour, ils le soutiendront à Saint-Gilles par l'intermédiaire de ses réseaux et son ami Olivier Lapierre". "C'est un coup monté, au détriment des citoyens" ajoute Bernard Luciani.

"Mais c'est du délire ! Cet homme essaie de se venger", réagit Gilbert Collard,"je rencontre beaucoup de maires dans ma circonscription (…) Et je vous signale qu'Olivier Lapierre et Etienne Mourrut ne sont pas amis. De plus, il y aura bien un candidat du RBM au Grau-du-Roi pour battre le clan Mourrut mais aussi le PS". Et si en fin de compte, le FN n'était pas différent de "l'UMPS" qu'il vilipende ?

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais