Faits Divers
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.10.2021 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 12603 fois

NÎMES Au casino des Fumades près d'Alès : "À terre, c'est un braquage, c'est un hold-up"

Nouveaux fauteuils et nouvelles machines à sous. DR

Procès. Cinq hommes, originaires d'Alès et de sa région, sont jugés à partir d'aujourd'hui pour "vol en bande organisée" pour quatre d'entre-eux et "complicité de vol en bande organisée" pour le dernier. 

Les trente joueurs encore présents, le 14 janvier 2019 au casino des Fumades près d'Alès, se souviendront longtemps de la soirée. Il est 1h15 lorsque quatre hommes armés, gantés, munis de cagoules pour dissimuler leurs visages et vêtus de noir investissent le casino. "À terre, c'est un braquage, c'est un hold-up"', hurlent les hommes qui crient durant les trois à quatre minutes du braquage.

Un suspect menace le responsable qui est obligé de remettre la recette de deux coffres. Les braqueurs repartent en voiture avec près de 40 000 euros, mais aussi avec une liasse piégée qui contient un traceur. Ce système permet de suivre le périple des malfaiteurs jusqu'au centre de la commune de Salindres où débute l'enquête de la police judiciaire. Elle s'intéresse notamment à un suspect, une piste qui va permettre de remonter une équipe chevronnée. Ce dernier accusé de "complicité de vol en bande organisée", prétend aujourd'hui avoir juste prêté son véhicule sans savoir que les autres hommes allaient "monter" au braquage du casino des Fumades. L'argent n'a jamais été retrouvé et les quatre complices présumés du braquage nient les faits.

Le procès, sous haute surveillance policière, est prévu jusqu'à la fin de semaine.

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais