ActualitésPolémique.PolitiquePolitique.

HENRY DOUAIS QUITTE LA MAIRIE DE NÎMES POUR LA PRÉSIDENCE DE LA CCI DE NÎMES

Et bien voilà qui devrait clouer le bec de ses détracteurs. Via un communiqué de presse, Henry Douais, candidat CGPME aux élections de la CCI de Nîmes, vient d'annoncer qu'il quittait ses fonctions d'adjoint au maire de Nîmes. En effet, il était en charge des quartiers Grézan, Chemin-Bas-d’Avignon, délégué aux associations et à la coordination des conseils de quartiers. Des mandats que ses opposants du Medef et tout récemment du Collectif gardois pour les petites et moyennes entreprises, lui ont souvent reproché.

Depuis le mois de novembre 2010, les deux parties, la CGPME 30 d'un côté représenté par Henry Douais et le Medef 30 de l'autre avec Éric Giraudier, s'adonne à un combat acharné où tous les coups sont permis pour décrocher le siège de président de la CCI de Nîmes. Après des premières élections annulées par décision de la Cour administrative d’appel de Marseille, on pouvait croire à la présentation d'une liste unique pour les deuxièmes élections. Éric Giraudier était pour en tout cas. Mais pas Henry Douais qui devait s'il acceptait la proposition de Jean-Marc Roumeas, président du Medef Gard, laissait la place de président à Éric Giraudier. Hors de question, pour le représentant de la CGPME. Il y aura donc deux listes pour ces nouvelles élections qui devraient se tenir à la fin du mois de février, suite à la publication de l'arrêté du préfet du Gard.

En attendant, pas de quartier !

Le communiqué de presse, en intégralité, qu'Henry Douais a adressé à Objectif Gard

"Lors de la campagne du dernier scrutin, annulé aujourd’hui pour cause d’irrégularité, j’avais annoncé, si j’étais élu, ma démission de mes autres mandats.

Aujourd’hui bien des choses ont changé.

Nos entreprises souffrent plus que jamais, elles ont par conséquent, besoin d’un président qui AGIT pleinement. Le Président invalidé a démontré son inefficacité et son immobilisme.

Où sont les grands projets de l'équipe Giraudier pour le commerce, le tourisme, l'industrie destinés à apporter les richesses et les emplois dans nos entreprises. Ils n'existent pas ! L’immobilisme de la brève mandature de l’équipe de Mr Giraudier me conforte dans mon choix. Un exemple, sur Nîmes, je comprends et soutiens les commerçants qui traversent des difficultés et ont manifesté leur mécontentement. Ce que je ne comprends pas, c’est qu’alors qu’il pouvait agir et proposer, puisqu’il était encore Président de la CCI, Monsieur Giraudier se soit contenté de défiler dans la rue.

Entre l’action responsable et la démagogie, il a montré quel était son choix.

Un président de CCI, se doit d’AGIR et non SUBIR. L’enjeu pour notre territoire est tel que, compte tenu du travail intense et inconciliable avec un autre mandat qu’il me faut accomplir, j’ai pris la décision de mettre dés aujourd’hui un terme à mes mandats d'élu municipal de proximité au sein de la ville de Nîmes.

Oui, il faut que cela change ! En conséquence, j'ai décidé avec l'équipe qui m'entoure et les nombreux chefs d'entreprises qui me soutiennent de mettre en place de nouveaux projets que nous aurons l'occasion de développer dans les prochains jours. Un programme économique élaboré par et pour des chefs d'entreprises de notre circonscription dans lequel tous les entrepreneurs seront étroitement associés.

Je sais qu'ils attendent de moi une rupture pour la CCI, le moment est venu, je suis prêt…"

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité